images volées sur une palissage d'un chantier de construction dans la rue.
images volées sur une palissage d'un chantier de construction dans la rue.

images volées sur une palissage d'un chantier de construction dans la rue.

La Baie de Hong Kong vue du Star Ferry
La Baie de Hong Kong vue du Star Ferry

La Baie de Hong Kong vue du Star Ferry

Les Chinois on un sens artistique très développé, leurs passages sousterrains sont de véritables halls d'exposition.
Les Chinois on un sens artistique très développé, leurs passages sousterrains sont de véritables halls d'exposition.
Les Chinois on un sens artistique très développé, leurs passages sousterrains sont de véritables halls d'exposition.

Les Chinois on un sens artistique très développé, leurs passages sousterrains sont de véritables halls d'exposition.

Des touristes bravent courageusement le mauvais temps dans un bus à impérial ouvert.
Des touristes bravent courageusement le mauvais temps dans un bus à impérial ouvert.

Des touristes bravent courageusement le mauvais temps dans un bus à impérial ouvert.

une vitrine de magasin, encore un petit bijou
une vitrine de magasin, encore un petit bijou

une vitrine de magasin, encore un petit bijou

mon repas d'hier soir chez Café de Coral. Une chaîne de fast food chinoise très populaire à Hong Kong. Canard laqué, poulet et riz.

mon repas d'hier soir chez Café de Coral. Une chaîne de fast food chinoise très populaire à Hong Kong. Canard laqué, poulet et riz.

Jeudi 8 septembre 2016

   Me voici arrivé à Hong Kong. Vue de  France, Hong Kong est une destination exotique avec ses jonques dans la Baie. La Baie est bien mais pour les jonkes, il faudra encore attendre. Les années passées une Jonque promenait encore des touristes. 

   De mon restaurant Mc Donnald où j'écris ces lignes, je suis au premier sous-sol. L'établissement est bien éclairé, bien ventilé, mais cela reste un restaurant Mc Donald's comme il en existe dans le monde entier. Je trouve ça bien. Les Mc donald's restaurants rapprochent les peuples. Ce que l'on appelle communément culture : alimentation, langues, habillement, quand elle est très différente d'un pays à l'autre, fabrique des clivages entre les peuples. La diversité ne manque pas d'intérêt, mais on se sens vite mal à l'aise. Chez Mc Donald's, on se sent tout de suite à la maison : les locaux ont toujours le même design, les hamburgers ont le même goût....

   Passons à autre chose.

   J'ai retrouvé le Hong Kong  (de ma jeunesse), je n'irai pas jusque là, j'ai retrouvé le Hong Kong des dernières années. Une tour en construction a gagné une centaine de mètres de hauteur en 12 mois. En construction je ne vois qu'elle, tout drapée dans ses baches de protection, une fois terminée elle disparaîtra dans le paysage de Hong Kong fait de multiples buildings.

   Hong Kong, c'est ça. Une ruche, toujours en mouvement, toujours au travail. Les gens que je croise dans la rue n'ont pas le visage fermé, je les trouve plutôt ouverts, souvent souriants. Il y a du monde partout. De la rue, je vois des queues se former dans les halls de immeubles pour monter dans les étages. Hong Kong, c'est le New York de l'Orient. Cette ville produit des biens manufacturés mais, surtout, par elle, transitent des biens chinois. On vient du monde entier pour passer commande ici. L'années dernière j'avais rencontré beaucoup de commerçants indiens et africains faire leurs emplettes ici.  

   La quantité de commerces en gros ou au détail est impressionnante. Les boutiques sont partout. Kowloon en regorge. Souvent les rez-de-chaussées ne suffisent pas, d'autres magasins sont au premier, voire même au second étage. La vie est un tourbillon. Les Chinois mangent toute la journée. Je vois des gens manger dans la rue et dans les restaurants. Ils arrivent à rester mince. Je ne sais pas comment ils font.

   Cette année, je me suis dégoté une chambre de 8 mètres carrés environ, salle de bain et wc compris, pour 30 euros la nuit. C'est pas trop mal. J'ai connu pire. Evidemment, à ce prix-là, pas de fenêtre mais une climatisation qui fonctionne. Comme souvent les petits hôtels, que l'on appelle ici des hostel, n'ont pas de personnel permanent sur place. Une fois arrivé à l'adresse indiquée, on cherche, on finit par trouver la porte fermée avec un numéro qu'il faut appeler. Quand on ne dispose pas d'une carte SIM de Hong Kong il faut faire appel à quelqu'un pour prévenir de son arrivée. C'est vraiment un parcours de combattant. Dans l'établissement où je suis, il y a quantre chambres. On nevoit le personnel que lorsqu'il nettoie une chambre. Si on veut communiquer avec le responsable il faut utiliser une téléphone qui se trouve dans le couloir. C'est à ce prix que je paye 30 euros la nuit.

   Je suis allé faire un tour à Central avec le ferry The Star. Une merveille ce ferry. On se croirai dans un musée. Toujours sur le même mode, pour éviter la pluie, j'ai sauté dans un tramway dans la Des Voeux Road. Encore une expérience d'un autre temps. On entre dans la voiture par l'arrière par un tourniquet on s'installe comme on peut (pas facile c'est tout petit) on sort par l'avant, on paye au chauffeur avant de descendre ou on valide sa carte de transport Octopus. Les Anglais, ont laissé aux habitants de Hong Kong leur police et leur tramway. Les autorités ont eu l'intelligence de le conserver. Les Anglais ont laissé quelques belles choses aux Chinois à la Rétrocession du Territoire en 1997.

   Dimanche je quitte Hong Kong pour Shenzhen. Je vais retrouver mon super aéroport que j'aime tant. Je vous conseille de voir la chose (si vous ne l'avez pas encore fait) sur google. De toute beauté, il a été supervisé par un Italien dont j'ai oublié le nom.

   Après Shenzhen, je me suis décidé pour Bangkok. Quelques jours à Bangkok ne devraient pas me faire du mal. J'ai retenu une chambre dans un hôtel où j'ai déjà séjourné plusieurs fois dans le quartier de Khaosan Rd. Je vais profiter de la piscine. Un hôtel pas trop cher avec une piscine....le luxe à petit prix.

@@

 

Retour à l'accueil