Air France et la CGT

La Confédération générale du travail a décidé de boycotter la Conférence sociale du travail du 19 Octobre en signe de protestation suite à la mise en examen des 5 salariés qui ont brutalisé les deux responsables d'Air France. 

Le syndicat (et le journal l'humanité compare une menace de licenciement avec une violence physique. C'est encore pire que la loi du talion. Je ne suis pas le raisonnement. Est-ce que cela veut dire "un coup de point dans la figure d'un DRH à chaque licenciement" ?

Non, ce n'est pas ça. Je pense plutôt qu'il y a des travailleurs violents dans ce syndicats et l'organisation ne sait pas les maitrîser. C'est une histoire de service d'ordre de la CGT qui n'a pas fait son travail.

Bref en s'attaquant physiquement à des cadres de Air France, les ouvirers/voyous de la CGT ont adressé un message très négatif du syndicalisme français. Les medias du monde entier ont fait de ces images de violence leur gorges chaudes. Ce genre de vidéos plaît beaucoup aux medias.

La France est, une fois de plus, la risée de tous. Merci à la CGT et ses tristes acolytes.

@@

"La religion, facteur de paix, sauf quand elle est intrumentalisée."

  C'est ce que j'ai entendu à la radio. Facteur de paix ? J'ai sursauté. Vraiment ? Moi, je dirais que la religion sert plus souvent à faire la guerre, instrumentalisée ou pas. Bien sûr, ce n'est pas le cas en France avec la religion catholique de Rome qui s'est assagie depuis quelques siècles et ne fait plus la chasse aux Protestants.  Mais si on regarde un peu plus loin, en Amérique par exemple. George W. Bush a largement mis en avant ses convictions religieuses avant de prendre des décisions importantes,  comme la guerre en Irak. quand il a fait allusion à Jésus Christ, son philosophe  préféré.

  C'est quand même étrange de placer Jésus Christ parmi les philosophes. Cette confusion lui aurait joué un mauvais tour au baccalauréat français.

  Parmi les religions , à l'origine de violences, on pourrait aussi citer la guerre au Proche Orient : un conflit de 70 ans entre Israël et les Palestiniens...et c'est loin d'être terminé. Ils se disputent l'occupation des territoires et aussi la possession de "l'esplanade des Mosquées" et autres lieux saints,  espaces emblématiques pour leurs religions. Je n'ai vraiment jamais compris cette guerre.Je ne suis pas le seul.  Ce sont des guerres très marquées par la religion sinon, la diplomatie aurait déjà eu raison de ce conflit.. Il y a tellement d'espaces désertiques à partager. Tout ce sable à profusion, en Iran,  en Irak, en Jordanie, en Syrie, dans le Sinaï, et bien d'autres endroits. Des milliers d'hectares vides, non habités d'humains. Il peut-être temps d'oublier les frontières dessinées par les nations d'occupations dans les  années après-guerre et renégocier les frontière entre les Chiites et Sunnites, et les autres groupes ethniques et religieux en gardant un peu de terre pour les Palestiniens, qui attendent déjà depuis bien longtemps. Mieux formulé, cette proposition n'est peut-être pas dénuer de sens. 

  C'est fou, ce que tu dis là ....! J'entends les commentaires. passons. 

  Religion et les groupes ethniques , facteur de guerre ?

  Oui, il suffit d'ouvrir sa télé aux heures de infos. Les conflits religieux sont si nombreux qu'on ne fait plus trop attention. D'ailleurs, sans information véritable, on ne comprend rien aux conflits. Qui arrive à suivre ce qu'il se passe au Mali, en RCA, etc...A la télé, on ne nous donne qu'une énumération des actions militaires en cours et le nombre de victimes. Avec ça on ne peut guère se faire une opinion.

 Fermons ce chapitre. Les guerres religieuses et communautaires sont partout sur la planète. La religion n'aide pas à la cohésion des communautés, bien au contraire. Bien sûr, on peut encore se poser la question. Quel monde aurions-nous sans religion ? 

 

@@

 

Retour à l'accueil