L'affaire d'Air France

Les syndicalistes ont essayé toute la semaine de mettre en équation les violences physiques subies par les cadres de chez Air France et les violences des licenciements possibles dans la compagnie.

La comparaison est plus que grossière. Désolé mais Alinos des lorreytos trouve cette comparaison indigne d'un syndicat qui se veut représenter les travailleurs en 2015. Quand on négocie pour obtenir ses droits en qualitté de salarié, on ne commence pas par porter des coups à la personne avec qui on a la responsabilité de négocier. Les syndicats doivent reconnaître qu'ils ont dans leur effectif des individus irresponsables qui ne mérite que les sanctions qui s'impose, des tribunaux et de la direction de Air France.

Les personnes et les syndicats qui râlent parce que les journalistes ont présentés ces images infamantes des responsables Air France agressés, ont tord. La vérité mérite les respect, même quand ça fait mal.

Les voyous qui ont fait cela sont des irresponsables qui devraient être écartés des luttes syndicales. Ils sont dangereux et devraient être punis.

Retour à l'accueil