Nouvelles du front.

  Alinos, habituellement bon dormeur, est maintenant  réveillé toutes les nuits par des piqûres d'insectes. J'ai pensé à des moustiques ou autres bestioles, mais il peut s'agir d'une allergie aux médicaments que je prends pour dégager mes sinus.

  On parle maintenant du moustique tigre qui commence à s'installer  en France. Cette petite bête  est vecteur, comme les dautres moustiques,  de maladies comme   le chikungunya et la dengue. Des chiffres nous informent : L'Institut de veille sanitaire parle de 87 cas de dengue et 24 cas de chikungunya en France du 1 ier Mai au 25 Septembre 2015. Il n'y a pas de quoi ricaner.

  Avec le rafraichissement des températures, cette hypothèse est de moins en moins crédible. Les moustiques n'ont pas la réputation de vivre au grand air en hiver ou même en automne.

  J'ai fini par abondonné la piste "moustique" pour la piste "punaise de lit". Ces insectes, pas plus gros qu'un pépin de pomme sortent de leur trou la nuit pour sucer le sang des dormeurs. Ce sont des vampires. J'ai cherché des traces de leur passage. Rien de bien probant. Pas rassuré de cette inspection, j'ai procédé à un grand ménage. Le lave-linge a tourné à plein régime pendant 48 heures et j'ai mis deux matelas à la déchetterie. Le ménage par le vide est souvent la solution. Il me fallait agir et agir vite. j'ai appris que ces bestioles prolifèrent rapidement et plus on en a, plus il est difficile de s'en débarrasser.

 

 

..........................................

Mercredi 30 Septembre à 4 heures du matin. J'ai rêvé de punaises de lit, j'ai rêvé que j'étais de nouveau attaqué, mais bizarrement, je n'ai pas été piqué cette nuit-là. Ma première nuit tranquille depuis mon retour de Chine. Mon grand nettoyage aurait-il  été à ce point efficace ? J'en doute encore. Ce que j'ai lu sur internet m'affole. Avec les transports modernes, les vols long-courriers surtout, on peut transporter facilement des insectes dans nos bagages.

Jeudi 1 ier Octobre. Toujours pas de nouvelles  piqûres. Je n'ose pas y croire. Mais attendons les prochains jours.

Vendredi 2 Octobre Une nouvelle boursouflure à 3 heure du mat. Pas douloureuse, mais bien présente sur l'avant-bras droit. J'abandonne la lutte et j'attends demain soir la fin de la prise des médicaments pour voir si quelque chose change.                     

@@@@@

 

Revue Philosophie Magazine

  Voici quelques mois que j'achète ce magazine. J'ai besoin d'être aidé pour me sortir de mon petit quotidien matériel : gérer ma vie physique. J'ai besoin de lire des mots utilisés par les philosophes et les intellectuels pour sortir de mon confinement matériel. Les vieux ont besoin d'ouvertures pour ne pas mourir axphyxié, privé d'air frais. Je me souviens de visites chez des vieux où il manquait de la lumière où ça sentait le renfermé.

  Le magazine Philosophie est une ouverture sur les concepts et les idées. je veux sortir du vocabulaire des journalistes télé et radio qui manipulent,  trop souvent, sottement le langage en cherchant le jeu de mot qui les amusera cinq minutes et qui jettera le trouble dans mon imagination.

  Je mets en fiches certains mots nouveaux ou oubliés (ainsi annexés, elles sont une aide à ma mémoire défaillante). Je repense souvent au petit livre d'Eric Orsenna "la grammaire est une chanson douce" quand il met en scène les mots si drôlement.

  Les mots expliquent le monde, plus que les images. Ils transmettent les connaissances. Sans eux, nous serions dans un présent permanent, sans aucune perspective d'évolution. J'aime bien les mots. J'ai du mal avec eux. A chaque fois que j'ouvre mon ordinateur pour rédiger le blog. je sais que je vais souffrir. Je vais reprendre plusieurs fois mes phrases pour essayer  d'écrire le mieux possible. C'est une épreuve. Quand je suis en forme, je reprends plus souvent la phrase, j'essaie de la peaufiner au mieux. C'est toujours difficile. Cette écriture m'apporte beaucoup, ces efforts me gratifie. Chaque semaine, je vois ce que j'ai "produit". La récolte n'est pas toujours là. Je n'ai pas besoin d'un professeur diplômé pour mesurer les résultats. Mais finalement, ce qui compte dans la rédaction du blog écriture, c'est de s'exprimer par écrit.

........................................

Nadine Morano.

  Cette politicienne a dit des conneries sur les races et la religion. Elle aurait dû tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler (comme disait ma délicieuse grand-mère). Elle a simplement oublié dans quelle société elle vit et a dit quelque chose qui n'est pas dans l'air du temps et qui a simplement blessé. Il y a certains mots qui n'ont plus leur place dans le vocabulaire contemporain. Ils sont éliminés, pestiférés. Ils sont tabou. Madame Morano l'a oublié. Elle doit donc s'excuser pour ne pas perdre sa place d'élu de la nation.

  Aujourd'hui, en France, on n'évoque plus le mot RACE. Les  mots BLANC, NOIR, JAUNE, sont suspects quand on parle de race. La tendance de l'époque  est à l'oubli de la couleurs de sa peau, elle est au métissage, genre melting-pot américain.  Il y a quelques années, on nous enseignait que en Asie vivaient des Chinois, en Afrique, des Africains et en Europe des Européens. La grande majorité des Français s'attendent à voir une église catholique dans chaque village français. La France est majoritairement blanche et  catholique. Vrai. Mais il faut l'oublier parce que la France change. Une page se tourne. La France est aujourd'hui multi-cultufrelle et on ne parle plus de race. On cherche (parfois desespéremment) à trouver comment le vivre-ensemble peut fonctionner, mais on ne doit pas baisser les bras. La France "multi" doit vivre. Il n'y a d'ailleurs pas d'autre alternative. Pas évident à faire parce que chacun veut vivre comme il l'entend et cherche à valoriser ses différences. Jean Paul Sartre, l'a bien dit : "l'enfer, c'est les autres". On trouve facilement de bonnes raisons pour justifier ses différences et on a du mal à reconnaître les différences des autres,  et, surtout, les accepter. Restons optimiste, on devrait y arriver. La France resemblera un jour à l'Amérique multi-culturelle....N'empêche, madame Nadine Morano devra s'excuser.

@@

Retour à l'accueil