Mardi 24 Février 2015

  "Nous sommes en vacances" c'est par cette petite phrase que la journaliste de BFM télé a introduit sont journal de 7 heures. J'ai trouvé ça bizarre. Elle disait ça comme si elle aurait dit "aujourd'hui c'est dimanche". Les enfants des écoles sont en congé pour 16 jours. Ils ont beaucoup de congés,  les enfants. C'est vrai qu'il ne faut pas trop les fatiguer, ils ont tant à faire devant leurs écrans : i-phones, tablettes, jeux vidéos...

  "Nous sommes en vacances" est une phrase assassine qui incite à prendre des congés. Nous sommes déjà trop souvent en vacances. Nous devons reconnaître que la  vie économique en France est au ralenti pendant les vacances scolaires. C'est un truc franco-français. Prendre des congés pendant les vacances scolaires d'hiver, passe très bien. Le travail est alors mis en quarantaine  pendant quelques jours,  les collègues, toujours au boulot, font patienter.  Les classes moyennes de France ne pourraient pas oublier les vacances d'hiver à la neige. De nos jours on fait du ski comme on a fait du vélo en 36 au mois d'Août.  Celui qui ne sait pas faire du ski aujourd'hui est considéré comme  un zombi, un stroumpf, un extraterrestre (j'en suis un). La télé, d'ailleurs, parle beaucoup de neige (qui tombe trop ou pas assez), elle parle aussi  d'avalanches qui tuent toujours les imprudents qui font du hors piste, de routes où il faut mettre les chaînes....

 Comment mesurer l'effet dévastateur de tous ces congés sur l'économie de notre pays? En plus des vacances d'hiver, nous avons Noël, la Toussaint, Pâques, les ponts du mois de Mai et notre cher mois d'Août quand la France somnole au soleil en attendant la  rentrée des classes de Septembre.  Introduire dans la loi Macron le travail le dimanche, a fait l'effet d'un électrochoc.  : "Commennt ose-t-il ? Il a dépassé la ligne rouge qu'il ne fallait pas franchir".

  Le temps libre est bien  la French Touch de notre culture.(les Anglais ont connu un épisod difficile quand l'Europe a voulu toucher à la saucisse anglaise (The English sausage). Nous sommes les champions des  loisirs. Le Parti socialiste l'avait bien compris en introduisant la semaine des 35 heures et la retraite à 60 ans -(et les RTT) pour conserver leurs électeurs. 

         Le gendre de Karl Marx, Paul Lafargue, qui a écrit le droit à la paresse, doit maintenant frémir de bonheur dans sa tombe. A quand le retour du boomerang ?

**

Une Française enlevée au Yémen.  

Appel du père pour sauver sa fille enlevée au Yémen. Je viens de voir qu'il faisait appel à l'humanité des ravisseurs.Le pauvre. Il doit se sentir seul et dépourvu de moyens face à des djihadistes barbares et déterminés. Autant demander à un crocodile de relâcher sa proie. Parler d'humanité face à  ces fous de dieu n'a aucun sens, tant Ils ont aveuglés par leur livre sacré. Hier encore ils ont publié des vidéos sur leur dernier exploit : la destruction du musée de Mossoul en Irak.  Ils ont détruit le patrimoine historique et artistique de la ville. Leur conception de l'histoire : toutes les marques du passé pré-islamique n'a aucun intérêt et doit disparaître de la face du monde. Il doit. La Réforme protestante aurait pu faire la même chose au XVI ième siècle, les révolutionnaires français aussi, en 1789....Ceux-là ont aussi beaucoup cassé. Il nous manque des vidéos....Ils nous reste les ruines quand même.

**

Sur le ondes de l'actualité.

  Depuis les attentats de Charlie, du supermarché cacher et de l'attaque de Copenhagen, on ne parle que de religions et d'Islam. Pour moi qui ne croie ni en dieu, ni à ses saints, je suis gâté. Les arguments que donnent les uns et les autres me sont incompréhensibles. On essaie de comprendre pour mieux faire pour éviter  une escalade de la violence. Bonne attitude.Bons réflexes. Les dés sont quand même pipés car ceux qui tuent sont absents du débat. C'est comme si une horde d'animaux sauvages attaquaient la planète...pour nous défendre, ne arguments ne seraient par vraiment utile pour  les stopper humainement ? Je ne sais pas ce qu'il faut faire. Je ne suis ni philosophe, ni politicien et encore moins, militaire. Peut-être qu'une autre religion pourrait les arrêter. Combattre le mal par le mal ? Why not ? Quand on est à bout d'argument, on finit par chercher des solutions extrêmes. Comme chercher dans les coins quand tout le monde cherche au milieu. 

   Les hommes pourraient peut-être commencer à  croire en un dieu doux, protecteur, juste...un dieu cool, quoi !  Aujourd'hui il faut être cool. Je ne sais pas trop ce que les jeunes entendent par cool, mais j'observe que le mot leur plaît. C'est  bien d'être cool. Alors soyons cool pour nous sauver de l'Islam coupeur de têtes et brûleur de prisonniers en cages sur les places publiques.

**

Histoire de nous sortir du climat délétère du moment, j'ai trouvé une musique avec les grands du jazz comme Claude hopkins et Cozy Cole.

Retour à l'accueil