Blog du 06/10/12.     Mercredi 26 septembre. Je commence à récupérer de la fatigue du voyage. Je dors et je rêve comme d'habitude, c'est bon signe. Avec l'âge, j'ai besoin de retrouver un équilibre. Je supporte de plus en plus difficilement les décalages horaires. Le climat de Bangkok n'aide pas, trop chaud, trop humide, on se croirait vivre dans une cocotte-minute.

~~~~~~

   La vie de rues dans Bangkok. La circulation automobile, parlons-en. Je suis souvent ému par la gentillesse des Thaïs quand je leur parle dans la rue ou dans les magasins. Ils prennent leur temps pour parler avec vous. Ils font ce qu'ils peuvent pour vous répondre malgré la barrière de la langue. Mais quand un Thaï est dans un véhicule à moteur, c'est un autre homme. Il est transformé, il est devenu un sauvage. Ils cherchent à circuler le plus vite possible quitte à devenir dangereux. Je ne sais si il existe un code de la route. Si il en existe un, il ne doit pas être respecté. Je crois que la vitesse des tuk-tuk (taxi-triporteurs) est limitée à 45 km/heure. Ils vont tous plus vite et peuvent dépasser les 70 km/heure en ville. Les policiers n'ont pas l'air de réagir. Les bateaux-bus vont aussi très vite, je l'ai déjà dit dans un précédent bulletin. Bangkok n'est pas la Venise de l'Asie comme certains guides affirment. Les éclaboussures d'eau usées sont un véritable cauchemar pour les voyageurs qui souhaitent terminer propre leur trajet. Les conducteurs de bus sont peut-être les plus féroces. Ils ne supportent aucun obstacle à leur progression. Ils marquent les arrêts au plus vite, le dernier voyageur à peine monté, c'est le démarrage en trombe. En cours de route, ils se frayent un passage à coups de klaxon.

~~~~~~

    Etablissements religieux et scolaires  chrétien de Bangkok. Hier, je suis allé dans le centre de Bangkok. J'évite d'y aller. Un quartier de bureaux et de grands magasins. Je suis tombé par hasard sur l'école Saint Louis et l'hôpital du même nom. Je me suis renseigné, ce sont des établissements fondés par des catholiques français au 19ième siècle. Il existe aussi quelques églises catholiques à Bangkok, on les reconnait facilement par la croix placée au sommet de leur clocher. En France, depuis la Révolution Française les croix ont souvent été remplacées par un coq plus symbole plus général. Ici, la coexistence entre les différentes mouvements religieux a l'air de bien fonctionner. Des femmes au foulard islamique circulent en ville et occupent des emplois dans les commerces. Par contre, je n'ai pas encore vu dans la rue d'hommes à barbe ou portant djellaba. Pas plus que je n'ai vu de Juifs fondamentalistes portant costume noir et chapeau à large rebord et frisettes de chaque côté de la figure. Pourquoi ? Pour vivre heureux vivons cachés ?

~~~~~~

     Dimanche 30 Septembre. Vous êtes un certain nombre à vous demander ce que je mange en Thaïlande. Je ne savais pas que la bouffe vous intéressait autant. Il y a des restaurants partout en Thaïlande. Les Asiatiques aiment bien  manger. Il existent d'excellents restaurants à Bangkok. Malheureusement pour moi, ils restent chers. Et y aller une fois pendant un séjour n'aurait pas de sens. Alors j'oublie les bons restaurants et je mange dans la rue. Vous savez, ces petits restaurants installés sommairement sur les trottoirs. On ne peut pas dire que je me régale, mais je mange et c'est le principal. En général, je préfère le riz aux nouilles. Le riz est accompagné de quelques légumes, des brisures de viandes et d'un peu de sauce. Je mange pour un ou deux euros. Je ne prends qu'un repas par jour après 18 h quand la nuit commence à tomber. J'aime revenir au même endroit, un restaurant qui me sert ma portion de riz avec un peu de poulet et une rondelle de concombre. J'emporte mon repas enveloppé dans du papier, j'achète une bière au supermarché et voilà. Je rentre à l'hôtel vers 19 heures et je ne ressors pas. Je termine ma journée sur l'ordinateur ou devant la télévision.

 

DSCN0087

Voici mon repas typique du soir.

~~~~~~

     Lundi 1 ier octobre. mercredi 3 octobre 2012.  La Chine ! J'ai bataillé toute la matinée sur mon ordinateur pour trouver un hébergement par cher à Hong Kong. Je savais que ce serait compliqué. J'ai utilisé Expedia. J'ai étendu mes recherches jusqu'à 30 km autour de Hong Kong. Et, miracle, j'ai trouvé des hôtels à Shenzhen ou à Longgang à des prix imbattables : 12 euros la nuit. Je croyais rêver. La partie n'était pas gagné parce que je me suis aperçu que Shenzhen se trouvait en Chine continentale. Je me suis renseigné sur les visas pour la Chine. J'ai trouvé qu'il existait des visas de cinq jours délivrés seulement à la frontière à certains étrangers qui souhaitent se rendre dans le District de Longgang (Shenzhen). Cette région est très connue pour les usines du monde entier. J'ai donc réservé une chambre pour 5 jours à Shenzhen pour la modique somme de 66,80 €. Maintenant arrivera ce qui arrivera. Pour me rendre à Shenzhen la partie ne sera pas facile car je n'ai aucune indication précise sur les transports collectifs à prendre pour atteindre le poste frontière, puis l'hôtel. Mon avion  arrive à Hong Kong en fin d'après midi, je passerai la nuit  à l'aéroport. Je n'ai jamais eu de problèmes dans les aéroport pour passer la nuit, il n'y a aucune raison que cela se passe mal cette fois-ci. Après ma première réservation d'hôtel à Shenzhen, j'ai réservé une autre chambre à Kowloon (Hong Kong), 41 euros la nuit. Ce n'est pas le même prix mais c'est Hong Kong. Une chambre sans fenêtre avec une climatisation électrique, sans autre chose qu'un lit.

~~~~~~~~

   Le 6/10/12. Bangkok, je suis sur un marché, celui-ci est un peu spécial parce qu'il abrite un temple bouddhiste que j'affectionne particulièrement. L'entrée est gardée par deux moines de cire  protégés par des écrans de verre. Je les ai trouvés beaux dans leur costume jaune miel. Ils sont le calme et la sérénité. A quelques distance, un autre temple où règne ce matin une certaine agitation, surtout devant un tableau qui représente  un moine. Quelqu'un m'a chuchoté qu'il est un moine honoré par le Roi de Thaïlande, il a aujourd'hui 99 ans, il s'appelle "Suprême Patriarch". D'autres moines s'activent pour préparer la cérémonie.

Le Suprême Patriarch.

DSCN0089

 

~~~~~~

 

Le marché flottant de Khlong Phasi Charoen.

DSCN0040DSCN0041

 

 

~~~~~~~~~~

 

 

Retour à l'accueil