J'ai commencé à prendre des photos de Guangzhou, 

je commencerai à les mettre sur le blog la semaine  prochaine.

*

Vendredi 29 Août 2014

  Un jeune Français rencontré au Consulat de Chine à Marseille m'a dit que chaque ville chinoise est différente des autres. Depuis que je suis arrivé à Guangzhou, je cherche ce qui différencie cette ville à Pékin ou Shenzhen. C'est une épreuve difficile. Ici, l'architecture et l'urbanisme ne créent pas l'émotion. Comparé à Shenzhen (et très certainement à Shanhaï), il n'y a rien de bien spectaculaire. La grande tour de Guangzhou, célèbre pour avoir été un temps, le plus haut building au monde, est intéressante, surtout la nuit quand elle est illuminée.

  Les chinois sont gentils surtout les jeunes, souvent souriants comme peuvent l'être les Thaï. Les vieux prennent un air renfrogné comme si j'avais mangé dans leur gamelle (expression militaire). Je n'ai pas vu de différence entre Pékin et Canton. Sinon j'ai l'impression que Shenzhen fait mieux quand on parle des centre commerciaux. 

  J'ai parcouru quelques quartiers, je suis toujours surpris par l'inventivité des Chinois en matière de cuisine. Dans la rue, avec un matériel rudimentaire il vous font des plats apétissants. Hier et à midi, j'ai mangé des "trucs" pour 13y, moins de 12 euros. Je ne savais pas ce que je mangeais...derrière la surprise, ça allait, c'était plutôt bon.

  Sinon, à priori, disons au bout de 48 heures, à part l'architecture un peu limite, je ne vois pas trop de différences entre Pékin et Guangzhou. je suis allé à la Gare de l'Est prendre mon billet pour Hong Kong (voyage prévu pour le 8 septembre). On ne m'a pas attribué une place, comme dans le TGV, mais je suppose qu'ils cessent de vendre des billets quand le train est complet. J'ai payé 151 yuans (18,5 euros environ. Hong Kong est à moins de 200 km. Un Français m'a dit que le train couvrait cette distance en 2 heures. Ce n'est certainement pas un train à grande vitesse. Je verrai.

**

Mercredi 27 Août 2014,

  Il est 6h50 à Guangzhou et Alinos est enfin arrivé. Pas sans mal, tout de même : 31 heures de voyage et d'attente avant d'arriver jusqu'ici... A partir de l'aéroport de Nice, je n'avais pas trop le choix. C'est Emirates qui domine dans l'avionnage en Asie et en Océanie. J'ai discuté avec une expat de Toulouse qui passait par Nice pour aller à Dubaï. Nice mieux que Paris ?

  L'avion,un boeing 777-300 était plein "ras-bord" avec beaucoup d'étrangers. Décidément la Chine intéresse...Peut-être des historiens qui s'intéressent aux guerres de l'opium avec la Chine du 19 ième siècle ? Non, je ne devrais pas remonter si loin, l'engouement actuel pour la Chine, c'est l'argent, les pépètes...

  Notre vol a subit une période de mauvais temps. Le service en cabine a du être intérrompu en catastrophe, les chariots abandonnés et les hotesses réfugiées sur leurs sièges, ceinturées comme nous tous. Je m'attendais à voir le café et les sandwiches percuter le plafond, et les coffres à bagages s'ouvrir, comme au cinéma. Non. Les vibrations et les tremblements de l'appareil n'ont pas provoqué de pareils dégâts. Quelques minutes plus tard le service reprenait...

  Je viens d'achever ma deuxième nuit dans un aéroport. J'ai trouvé des coins tranquilles. J'ai dormi quelques heures avec mon sac à dos comme oreiller et ma valise ficelée à une jambe avec un cable de dérailleur de bicyclette. Le Mc Do de Guangzhou reste ouvert toute la nuit, comme d'autres établissements où on peut se restaurer. En France on applique les horaires "syndicaux". Rien à bacqueter jusqu'à 6 heures du matin. Bravo la France et les pommes de terre frites ! Le Café Mc Do est aussi au même prix que l'année dernière à shenzhen,  bonne nouvelle pour les radins.

    **

  Comme la fiche de réservation de mon hôtel était rédigée en français, j'ai demandé au service de l'information de l'aéroport de téléphoner à l'hôtel pour être renseigné sur les transports à prendre pour me rendre à l'hôtel.J'avais besoin de ces renseignements écrits en chinois naturellement. Les informations n'ont pas été rédigées clairement et je me suis retrouvé à une trente de marche de l'hôtel. Avec mes bagages, j'ai quand même trouver le temps long, et mon petit papier en chinois ne m'a que partiellement aidé. Je voyais bien les Chinois, perplexes, à la lecture du texte. Je ne pouvais décemment pas demander aux passants dans la rue d'appeler l'hôtel à ma place. Et comment leur expliquer ? Ce sont les aléas des voyages.

**

  L'aéroport de Dubaï est délibérément dans le modernisme, pour ne pas dire la science-fiction. Les ingénieurs ont construit grandeur nature des ascenseurs en tringlés dans des barres de fer. Ils ressemblent beaucoup à ceux que je construisais, enfant, avec mon mécano. On construit "en vrai" les jouets de notre enfance. Soit les jouets sont devenus énormes ou c'est nous qui sommes devenus petits...                                                    

    A vous de conclure.

**

DSCN0002

      

DSCN0003

 

 

      **

  Les couturiers de la mode. Je ne sais pas comment on peut nommer Gucci quand il vend des montres. Et Google ne peut pas m'aider pour trouver le mot qu'il convient parce que ici, comme vous le savez Google n'est pas autorisé en Chine.

  L'aéroport de Dubaï déborde de produits de luxe français. On ne veut pas de mercedes, mais on a encore une place dans le monde dans le champagne. L'exportation. L'exportation. Vous avez dit exportation ?

 

DSCN0004

 

 

DSCN0005

**

toujours l'aéroport de Dubaï

DSCN0006

**

DSCN0008

Je ne sais pas ce que je dois penser du gigantisme

de la construction de cet aéroport.

force est de constater, tout de même, que seuls les 

aéroport et quelques musées (comme ne nouveau Louvre)

admettent vivre dans des espaces contemporains.

 

*****

****

***

**

*

Retour à l'accueil