La semaine dernière a été bien chargée d'actualités. Les faillites américaines en cascade, les attentats meurtriers au nom de Allah. J'aurai l'accasion de parler de ces sujets  d'actualité une autre fois. La page sera pas tournée avant longtemps.        Aujourd'hui, je voudrais dire quelques mots sur des images vu à la télé. J'ai été sidéré de voir un monsieur de 49 ans, quelqu'un de posé, tranquille, souriant, sûr de lui, parler de sa prochaine aventure : traverser la Manche accroché à des ailes qui s'apparentent plus à une aile modèle réduit de  de sa fabrication.
Je l'ai vu voler. Quelques secondes seulement. Le caméraman ne pouvait évidemment pas le suivre. Et le Jetman allait vite, très vite, accroché à son aile à réation. Obligatoire évidemment d'aller vite pour compenser la faible portance de la machine.
Evidemment, il n'était pas question d'atterrir ni de décoller avec cet engin. Mortel certainement.  L'homme volant a été largué d'un avion et a atterri en parachute. l'exploit reste magnifique.
Je suis émerveillé par l'évènement. Comme l'enfant que j'étais devant les bandes dessinées de Spirou ou de Tintin.
Le pilote de ce curieux engin s'appelle Yves Rossy, il a 49 ans et est Suisse. Il a été pilote de chasse et est aujourd'hui commandant de bord d'un Airbus A320 chez Swiss Air International.
Un peu de poésie dans ce monde de brutes.Une douceur que s'offre l'imagination. Le goût du sucre avant la nuit.

Retour à l'accueil