Je me marre toujours quand je vois ces images. Je ne dois pas être normal !
Je me marre toujours quand je vois ces images. Je ne dois pas être normal !

Je me marre toujours quand je vois ces images. Je ne dois pas être normal !

   Nous sommes jeudi, il est 19h00 et je sais que demain je serai très occuper à ranger la bibliothèque de la résidence de vieux où j'habite en ce moment. La directrice m'a accrédité de cette mission, elle savait que j'aimerais faire cela. Tout ma vie j'ai manipulé et transporté des livres. Disons j'ai arrêté en 2001, à Paris quand j'ai mis sur le trottoir des Puces de Montreuil presque la totalité de mes livres que les libraires d'occasion ne voulaient pas acheter. Seuls les livres en anglais ont été achetés. Je devais louer une camionnette à chaque déménagement. En plus des livres, il y avait les étagères. Quand on a des livres on ne déménage pas où on est riche.

   Depuis deux jours je remets de l'ordre dans la bibliothèque de la Résidence. Pour l'instant, la direction a placé les livres dans un renfoncement du salon, dans un coin qui n'était pas utilisé. je vais devoir lui trouver une belle place au rez de chaussée de la résidence. Même si la bibliothèque n'est pas très utilisée, c'est toujours bien de l'avoir en décor. Une belle bibliothèque avec toutes sortes de livres c'est agréable à voir (même si ça prend la poussière...) Et surtout pas de bibliothèque vitrée et fermée à clé.

   Mettre de l'ordre, mettre les romans par ordre alphabétique. Je ne sépare pas les romans français d'un côté, étrangers de l'autre. Je ne sépare pas la poésie non plus. d'ailleurs nous avons très peu de poésie. La plupart des romans sont des romans grand public, de gros livres cartonnés, beaucoup sont réédités  chez France Loisirs. Je trouve très peu e Gallimard, Grasset, Seuil, et aucun d'Actes Sud. La résidence n'achètent pas de livres, tous les livres de la bibliothèque sont des livres laissés par les résidents à leur départ.

   Mon travail, c'est de ranger les livres (les romans) par ordre alphabétique. Les autre : je ferai des paquets par thème. J'ai beaucoup de manipulation à faire. Personne n'a osé faire ce boulot. J'ai mal dans le dos. Mais j'ai commencé, je dois finir.

    Ma devise depuis toujours. Tout travail commencé doit être fini, et rapidement terminé. Faire traîner un chantier ne m'a jamais plus. Les artisans font cela pour des questions de rentabilité et d'organisation du personnel. J'imagine que c'est mieux pour eux. Moi j'ai jamais fait cela. Quand j'habitais à Villeneuve de Rivière (2001-2005) j'ai crépi un mur de clôture qui faisait au moins 30 mètres sur 1,80m de hauteur. J'ai fait un crépi de ciment. je n'avais jamais fait ça avant. Jour après jour, j'ai fait mon mur à la main. Une fois le maire du village qui passait tous les jours devant la maison, s'est arrêté en voiture pour me féliciter. Il m'a dit que plus personne ne travaillait comme cela de nos jours. Pour lui, ce genre de travail demande des moyens importants, l'utilisation d'une bétonnière au moins. On ne gâche plus le béton à la main.

   C'est ce qu'il disait le Maire de Villeneuve de Rivière (31). La notion de temps travaillé a beaucoup changé avec la mécanisation. Par le passé, les bucherons coupaient les arbres à la hache. Qui ferait cela aujourd'hui ? Sauf en Finlande dans les kermesses annuelles.

  Demain, je serai donc occupé avec la bibliothèque et je souhaiterais terminer dans un délai respectable. Par ailleurs je voudrais respecter la parution de mon blog parce que samedi, c'est après-demain. Ma vie est pleine d'obligations que je me suis assignées. C'est bête mais comme ça, je ne m'endors pas de le poste de télévision !

    Je vais en rester là et vous souhaiter un bon moral pour vos lendemains (qui chantent). 

Nota bene. j'aime toujours autant cette casquette.

P.S. Mon traitement de texte refuse mes ordres. Pour ne pas perdre trop de temps sur une connerie, je garde cette impression. Mille excuses. 

Retour à l'accueil