Il faut que jeunesse se passe. Devons-nous faire œuvre d'indulgence devant les débordements que l'on a connu mercredi soir ? Tous ces jeunes qui veulent continuer à faire la fête malgré le cessez-le -feu, comme à Rennes, à Bordeaux et ailleurs ? 

   Le Premier Ministre, Jean Castex, a rappelé à la responsabilité de chacun. Ca les a fait rigoler. Moi, je ne rigole pas.  La jeunesse n'excuse pas tout, ceux  de mercredi soir n'avaient pas 12 ou 14 ans. Non. cette jeunesse qui s'en fout de la dangerosité du Covid méritent une floppée de noms d'oiseaux et plus pour les redoublants. Ils mettent bêtement des vies en danger et épuisent les équipes médicales. 

    Non, ces jeunes ne sont pas des gamins qui méritent un gentil  petit coup de pied au cul, il faut monter maintenant monter en gamme.

Il faut que jeunesse se passe !
Retour à l'accueil