Encore quelques efforts et nous gagnerons la troisième guerre mondiale.

Encore quelques efforts et nous gagnerons la troisième guerre mondiale.

    Plus la pandémie se maintient, plus les Français sont divisés sur ce qu'il faudrait faire pour retrouver la vie d'avant. Certains (les Jacobins) demandent un protocole unique pour toute la France. Les égalitaires qui sont pour un traitement unique de l'épidémie. De Dunkerque à Menton en passant par Brest et Bayonne, les territoires très touchés comme les autres. Il y aura toujours des mécontents.

   D'autres français sont pour varier les mesures en fonction des territoires. Une France variée colorée. Des déplacements en perspective.

 Je mets les commerçants à part, tous veulent travailler pour sauver leur commerce, même si cela fait repartir l'épidémie de plus belle. A la  guerre comme à la guerre. Les restaurants comme tous les lieux de rassemblements culturels et sportifs. Un exemple. L'année dernière je suis allé à un festival du cinéma à Rémalard dans l'Orne. Les organisateurs ont bien géré en toute légalité l'occupation des sièges, les gestes barrières dans la salle. Ce qu'ils n'ont pas pu faire, c'est obliger les spectateurs à respecter les gestes barrières pendant les entractes entre les séances. Les spectateurs se sont regroupés entre amis, sans port du masque, pour boire, manger, fumer une cigarette, discuter etc...Tout ce qu'il ne faut pas faire en pleine épidémie de Covid.

   Beaucoup trop de jeunes refusent les gestes barrières. De temps en temps, ils organisent des regroupements  de plusieurs milliers d'individus pour faire la fête. La police, pour éviter des incidents graves, reste à l'écart. C'est navrant. Des jeunes font fi des conséquences pour le reste de la population et surtout les personnes à risques. Des comportements infantiles. Des jeunes qui ne parviennent pas à gérer leurs frustrations. Nous sommes tous impactés par la Covid, ce n'est pas une raison de se rouler par terre....

    Tout le monde le dit, et ce n'est pas faux. Le gouvernement français et l'Europe se sont montrés trop procéduriers pour gérer la crise du Covid. Ils ont déterminé un ordre de bataille pour gérer les vaccinations ce qui a alourdi le dispositif. Les Anglo-saxons, New Zélande, UK, USA, ont tapé fort. Ils ont vacciné à tout va, les vieux, les jeunes, même dans les églises et les parkings de supermarchés. Ils ont  eu raison. Ils se sont arrangés aussi pour avoir les quantités de vaccins nécessaires..... Plus de tranches d'âge à respecter. Dans certains départements, les autorités cherchent à dépister les vieux qui ne se sont pas inscrits pour être vacciné. Pourquoi  faire ? Peut-on obliger les gens, jeunes comme  vieux,  à se faire vacciner ?

   On commence seulement à faire appel aux vétérinaires, aux pharmaciens, aux étudiants en médecine, aux pompiers, pour vacciner la population. C'est ce qu'il faut faire et pourquoi ne pas faire appel aux 32000 volontaires  de la protection civile ?

  C'est lent. Bien trop lent. Les Américains après un départ compliqué à cause du Président Trump qui a confondu la Covid avec la grippe saisonnière, ont fini par mettre le paquet tous azimuts pour vacciner. La ville de New York parle de commencer à rouvrir les salles de spectacle et certains commerces non essentiels. Pour nous il faudra encore attendre le 15 mai pour obtenir quelques ouvertures des cafés et restaurants en terrasse seulement. 

   Il y a encore quelque chose qui me chagrine. Pourquoi l'attestation de vaccination obligatoire est-elle dénigrée pour prendre l'avion ? Principe d'égalité encore ? Moi j'aimerais bien prendre l'avion pour un voyage d'une dizaine d'heures. Même si le système de ventilation est dit efficace sur les avions modernes, partager le même espace confiné avec 250 personnes sur un gros avion, m'inquiète un peu. Contrôler tous les passagers avant l'embarquement, avec les tests et le carnet de vaccination,  me paraît nécessaire  pour voyager ensemble sereinement.

Retour à l'accueil