Une petite victoire pour les jeunes, l'apprentissage enfin reconnu.

L'apprentissage.

   Enfin les adolescents et les parents ont compris que l'apprentissage offre de réels résultats pour entrer dans la vie active. Pendant de nombreuses années, les Français et tous les gouvernements avaient boudé les filières de l'alternance. Les enseignants des collèges et des lycées ont fait beaucoup de mal à l'apprentissage, lui préférant la formation scolaire à l'alternance avec l'entreprise. D'autres pays comme la Suisse, l'Allemagne ou l'Angleterre, ont fait un autre choix. C'était tout bénéfice pour le jeune décrocheur qui s'insérait rapidement dans le monde du travail. Les résultats de 2018 montrent que l'apprentissage démarre enfin. Les inscriptions dans les centres de formation progressent. La réforme de l'apprentissage de 2018 a aidé. Mais ce n'est pas tout. Les médias ont fini par informer correctement le public. L'état d'esprit des Français a changé : l'apprentissage ne fait plus peur. 

   Je suis très satisfait de ce retournement des opinions sur l'apprentissage. Plusieurs fois dans ce blog, j'ai montré ma contrariété sur le dénigrement systématique dont était victime l'apprentissage dans ce pays. La France est un peu dur d'oreille et met souvent longtemps pour reconnaître des évidences. On a une affreuse tendance à croire que nous sommes les meilleurs et on s'obstine à refuser les expériences des autres pays.

    Quand je discute avec certaines personnes, il m'arrive de donner des exemples de ce qui se fait à l'étranger, on me rétorque souvent : "Ici, c'est la France" !  Cocorico, c'est terminé, il n'y a rien à voir.!

 

 

Comme beaucoup de gens, certainement, je ne connaissais pas ce ballet produit par Erik Satie avec la contribution de Jean Cocteau et de Pablo Picasso. Une belle découverte.

Picasso a créé le rideau de la scène. Le voici. Je ne sais rien sur celui-ci. Est-ce l'original, une reproduction ?

 

Retour à l'accueil