Une vitrine de Hong Kong. Un regard qui attend, qui questionne, un visage occidental. les vitrines de Hong Kong restent  tournées vers le capitalisme de l'Occidental. La ville de Hong Kong a conservé les tramways à impérial britanniques.

Une vitrine de Hong Kong. Un regard qui attend, qui questionne, un visage occidental. les vitrines de Hong Kong restent tournées vers le capitalisme de l'Occidental. La ville de Hong Kong a conservé les tramways à impérial britanniques.

Hong Kong aujourd'hui.

   Comment cela va-t-il se terminer ? Les manifestants sont toujours là. rien à voir avec les Gilets Jaunes de chez nous qui ont manifesté contre un mal être mal identifié.

   A Hong Kong, on manifeste pour conserver un mode de vie occidental, mélange de valeurs occidentales et de valeurs traditionnelles chinoises issues du confucianisme, du taoïsme ou du bouddhisme. Si les manifestants rejettent à  ce point le pouvoir de Pékin, c'est bien parce qu'ils se sentent en danger face au dragon chinois avec son capitalisme communiste autoritaire. Les Hongkongais ont pris goût à la liberté, il est bien tard pour faire rentrer les 7 millions d'habitants dans le giron de la Chine.

   C'est bien parce que les manifestations de Hong Kong maintiennent leur pression que les autorités de Pékin s'inquiètent. Les habitants de Hong Kong. Depuis la rétrocession de 1997, les Hongkongais se satisfont de ce mode de vie hybride. Maintenant le Territoire de Hong Kong demande de vraies élections démocratiques, ce qui irrite passablement le pouvoir de Pékin.

Comment Le pouvoir de Pékin va-t-il s'y prendre pour calmer les manifestants de Hong Kong sans perdre la face ?

La planète prend feu !

   On en est là. C'est une évidence pour tout le monde, mais on n'en parle pas encore ouvertement. Le prochain enjeu mondial, ce sera de sauver la planète, et pour ce faire, les Etats seront bien obligés de s'associer et de s'entraider. Les frontières perdront leur sens de protection. Les menaces seront la pollution de l'atmosphère, la malbouffe nous rendra tous malade. La mer inondera les terres, des dizaines de kilomètres seront sous les eaux. Les orages et les tornades qui dévasteront nos maison, nos paysages....etc...etc...

   L'Amazonie est notre tout premier exemple. Le Président du Brésil fait le gros dos devant les offres des Etats qui souhaitent l'aider pour arrêter les incendies de la forêt amazonienne. Et pourtant, il est connu que la forêt amazonienne est le poumon de la planète. 

   La planète a commencé à exister pour elle-même, on a commencé à nous en apercevoir des nos voyages dans l'espace. Les astronautes nous ont ramené des images sidérantes de la planète : pour la première fois, on a vu notre planète de loin : elle est bien ronde, elle est aussi bleue et semblait toute petite et fragile dans l'espace.

   Alors nos disputes locales deviennent ridicules quand toute la planète risque de disparaître ou de devenir inhabitable.

   Voilà trois ans que les Anglais nous e......t avec leur brexit. Une belle connerie que ce brexit comparé à ce qui nous attend avec le réchauffement de la planète et la pollution. Nous sommes dans la nécessité de nous fédérer pour éviter la disparition de la flore, des animaux et de l'espèce humaine.

 

Retour à l'accueil