Sur une place publique un spectacle amène pas mal de monde.

     Dans mon quartier, des rues assez larges pour la circulation automobile, de chaque côté, des ruelles pour accéder aux habitations. Dès que l'on quitte la rue principale, on est dans le calme absolu, rien que des villas avec jardins. Comme la circulation automobile est très réduite, les habitants utilisent une bicyclette  pour se déplacer. Les Japonais sont écolo  (depuis longtemps peut-être). J'aime bien certaines maisons qui font penser à des maison en cartons. Je ne sais pas pourquoi.

    Les 4 photos qui suivent : une villa typique de ce quartier, avec son jardin en bordure d'une ruelle. La propriétaire habite une belle maison en face (j'ai échangé quelques mots avec elle, enfin plus de gestes et de mimiques que de mots. Un borne à incendie bien entourée de fleurs devant une maison. Et enfin une jolie fleur recommandée par la propriétaire dont je viens de parler. Est-elle vraiment spéciale, cette fleur ou elle est la chouchou de cette dame ?

Je vois de belles maisons. Je les trouve belles parce leur style ne m'est pas familier. Comment définir quelque chose de beau ? Je me pose souvent la question. L'imaginaire crée la surprise. Ce que je n'ai encore jamais vu entre en compétition avec ce qui n'existe pas. Seul ce que je perçois existe. On rentre là dans le B A de la philosophie. Pourquoi pas ?Je vois de belles maisons. Je les trouve belles parce leur style ne m'est pas familier. Comment définir quelque chose de beau ? Je me pose souvent la question. L'imaginaire crée la surprise. Ce que je n'ai encore jamais vu entre en compétition avec ce qui n'existe pas. Seul ce que je perçois existe. On rentre là dans le B A de la philosophie. Pourquoi pas ?
Je vois de belles maisons. Je les trouve belles parce leur style ne m'est pas familier. Comment définir quelque chose de beau ? Je me pose souvent la question. L'imaginaire crée la surprise. Ce que je n'ai encore jamais vu entre en compétition avec ce qui n'existe pas. Seul ce que je perçois existe. On rentre là dans le B A de la philosophie. Pourquoi pas ?Je vois de belles maisons. Je les trouve belles parce leur style ne m'est pas familier. Comment définir quelque chose de beau ? Je me pose souvent la question. L'imaginaire crée la surprise. Ce que je n'ai encore jamais vu entre en compétition avec ce qui n'existe pas. Seul ce que je perçois existe. On rentre là dans le B A de la philosophie. Pourquoi pas ?

Je vois de belles maisons. Je les trouve belles parce leur style ne m'est pas familier. Comment définir quelque chose de beau ? Je me pose souvent la question. L'imaginaire crée la surprise. Ce que je n'ai encore jamais vu entre en compétition avec ce qui n'existe pas. Seul ce que je perçois existe. On rentre là dans le B A de la philosophie. Pourquoi pas ?

   J'ai pris le premier train ce matin à 5 heures 15,  il y avait beaucoup de monde sur le quai, pas uniquement des personnes qui font le ménage comme on pourrait  l'imaginer . Non. Il y avait toutes sortes de gens, y compris des des personnes cravatés.

   Je me suis arrêté à la station Shinjuku, ce quartier ressemble à un centre de distraction de Tokio, on pourrait le comparer à Pigalle ou le nouveau quartier de la Bastille. 

    Là encore, cet empilement de cubes, habillés de publicités, me trouble, New York a de la publicité sur les murs, mais elle ne s'affiche pas comme ça. Le regard est gêné à la vue de pareilles horreurs.  Les Japonais possèdent de beaux jardins dont ils sont fiers et ils acceptent de supporter un pareil spectacle. Je ne comprends pas. La preuve que l'on peut s'habituer  au laid.

une ruelle, certainement, animée la nuit. Un bonsaï de taille impressionnant, un vélo qui a reçu son PV pour mauvais stationnement, deux animaux de compagnie dans une vitrine.une ruelle, certainement, animée la nuit. Un bonsaï de taille impressionnant, un vélo qui a reçu son PV pour mauvais stationnement, deux animaux de compagnie dans une vitrine.
une ruelle, certainement, animée la nuit. Un bonsaï de taille impressionnant, un vélo qui a reçu son PV pour mauvais stationnement, deux animaux de compagnie dans une vitrine.une ruelle, certainement, animée la nuit. Un bonsaï de taille impressionnant, un vélo qui a reçu son PV pour mauvais stationnement, deux animaux de compagnie dans une vitrine.

une ruelle, certainement, animée la nuit. Un bonsaï de taille impressionnant, un vélo qui a reçu son PV pour mauvais stationnement, deux animaux de compagnie dans une vitrine.

   Demain départ en avion pour Kobé/Osaka. Je n'ai rien vu des sites touristiques, c'est pas grave, je les verrai plus tard à la télé. J'ai senti Tokyo physiquement. Je n'ai pas vu la ville belle. Toute cette publicité, c'est grossier, c'est désagréable. Cela ne donne pas envie de s'y promener. La ville a été abandonnée, heureusement qu'il reste les jardins.

 

Retour à l'accueil