Je pars pour la Chine avec Air China, à bord d'un Air Bus 330_300. J'oublie le crash  Rio/Paris en 2009? je pars en confiance. L'AB 330-300 est un bon avion. Et comme je suis en fin de vie, la perte d'Alinos ne coûtera pas cher à la compagnie en cas de crash.

Je pars pour la Chine avec Air China, à bord d'un Air Bus 330_300. J'oublie le crash Rio/Paris en 2009? je pars en confiance. L'AB 330-300 est un bon avion. Et comme je suis en fin de vie, la perte d'Alinos ne coûtera pas cher à la compagnie en cas de crash.

Départ prévu : mardi  9 avril 2019.

    Même vieux et malade. je ressens toujours l'appel du large. Je devrais dire, l'appel des espaces aériens. Rester tranquille au chaud à la maison est une option que je ne retiens pas. Sans rien voir venir, je pourrais m'endormir complètement. Les déplacements au bout du monde me font toujours rêver. A mon âge, se déplacer dans un pays chaud est fatiguant. C'est vrai, mai ainsi, en affrontant les difficultés liées aux déplacements, je me sens vivre. Je ne suis pas à la poursuite d'un Graal caché quelque part dans le monde, je sais que le Graal est en moi.

    Quand je  pars, je pars en errance. C'est comme une expédition. J'aime tirer sur ma valise  dans les rues de Hong Kong ou d'ailleurs. J'aime voir des espaces connus ou inconnus.  C'est tout simple.  J'admire souvent, pas forcément des œuvres de créations connues. J'aime m'émerveiller comme un enfant. En flânant je découvre.

................................

    Ça y est, mon voyage est sur papier. Hong Kong, Guangzhou, Shanghai, Suzhou, Shanghai, Tokyo, Kobé/Osaka, Kagoshima et enfin Hong Kong pour prendre mon avion retour à la maisonMon voyage est encore virtuel (sauf pour mon compte en banque). J'ai réservé  les vols, les trains, les hôtels. Je me suis senti obligé de préparer un minimum. Comme j'ai maintenant la mémoire qui flanche. Je me méfie de mes faiblesses physiques et psychiques. Tant que je ne perds pas tous mes sous et mon passeport,  je devrais survivre. Mourir au Japon ou en Chine n'est pas un souci. Quand on est mort on est mort, dit le médecin légiste dan "Prêt à porter"  de Altman. C'est bien vrai.

..........................

Démographie.

    C'est au cours de mes voyages en Asie que je réalise combien nous sommes nombreux sur terre. C'est une chose de citer des chiffres en milliards d'individus et une autre de voir de ses propres yeux du monde partout. C'est idiot mais je me suis habitué à la population européenne, et même américaine, alors que je bute avec la population asiatique. Je suis victime de clichés que l'on entend en France. "500 millions de Chinois et moi et moi....de Jacques Duronc. "Quand la Chine s'éveillera....d'Alain Peyrefitte", etc.. Je vois les rues pleine de monde à Shanghai mais j'ignore les bousculades pour prendre son métro à la RATP parisienne. New York et Bangkok sont des villes qui vivent aussi la nuit, mais je les vois différemment.

................................

    Côté santé, je ne suis pas encore sorti des effets secondaires de mon  traitement. Je crains avoir des ennuis avec les autres passagers et le personnel de bord pendant les transports en avion si mes échappées de gaz se font entendre. Si le pipi/caca sont maintenant quasi  contrôlés, leq gaz sont toujours là. J'essaie d'en rire, mais qu'en sera-t-il des autres passagers de l'avion ? J'ai peur de me retrouver séquestré dans la soute en compagnie des chiens et des chats le restant du voyage. 

   Prochaine page du blog devrait être rédigée à Hong Kong

..............

Je m'essaye à facebook.

Facebook est une machine d'expression complexe. La page d'accueil est trop chargé, je ne m'y retrouve pas. J'ai des amis qui écrivent des trucs sur Facebook dommage de rater cela.

..................

Retour à l'accueil