Jeudi 21 Juillet 2016

      Retour au bercail. Un peu sonné par les kilomètres en voiture, les rencontres, les bons plats et  les alcools...

   La dessus  survient l'attentat du 14 juillet à  Nice avec ses 84 victimes et ses 200 blessés. 

   Ce dernier attentat m'a déstabilisé,en plein été, le jour de notre fête nationale. Ces atrocités ont,  une fois de plus meurtri les Français et particulièrement les Niçois. Les trois jours de deuil national et la minute de silence n'ont pas apaisé la population. On en veut maintenant au gouvernement pour ne pas avoir fait suffisamment pour bloquer ce camion fou qui a foncé sur la foule sur la promenade des Anglais. Des enquêtes sont ouvertes pour établir les faiblesses et les manques du dispositif de protection.

   Je suis d'avis de renforcer les mesures de protection et la législation en matière de lutte contre le terrorisme. Au moins appliquer au maximum les juridictions  existantes.

   Voilà des mois que les medias sont ouvertes aux discussions et analyses sur ce terrorisme islamique qui frappe la France et le monde entier. Les connaissances que l'on a du sujet suffisent certainement pour agir contre ces Barbares religieux. Quand ils tuent, ils crient "Allah est grand". Je les apparente  donc à  des Musulmans même si je ne fais pas l'amalgame entre un Musulman paisible et un Musulman terroriste....Si quelqu'un trouve une autre explication, qu'il me le dise.

@@@

   Parmi les amis visités en Normandie et à Paris, j'ai eu la chance de revoir Xavier Houssin, un vieux copain des années 80 qui est maintenant critique littéraire au Monde et écrivain. Parmi mes amis, je lui fait une place à part. Il est le seul écrivain vivant que je connais que j'ai invité à la maison et chez qui j'ai diné. Je ne m'attribue pas pour autant une reconnaissance quelconque de plus. Tous mes amis sont des gens de qualité qui ont bataillé pour faire leur trou dans la société. Xavier n'est pas le seul artiste que je connais. Mais c'est le seul écrivain publié vivant. Bizarrement je fais une place à part aux écrivains et aux philosophes. Je ne devrais pas.

    J'ai vu une horreur dans la cour d'une école primaire en Normandie. Je suis tombé sur une fresque épouvantable dessinée sur le mur d'une cour de récréation d'une école. J'ai été scandalisé. Comment les enfants peuvent-ils vivre avec une pareille horreur !

   Je revois les fresques de qualité que j'ai admirées en Chine sur les murs qui bordent les trottoirs. 

   Je ne comprends pas  comment les enseignants peuvent-ils être aussi nuls, même dans un petit village de Normandie.

Fresque dans la cour d'une école primaire en Normandie. Je trouve que la notion du beau n'est pas très développée  dans ce village. Regardons ce que font les chinois (images Alinos)

Fresque dans la cour d'une école primaire en Normandie. Je trouve que la notion du beau n'est pas très développée dans ce village. Regardons ce que font les chinois (images Alinos)

fresque école primaire Normandie

fresque école primaire Normandie

fresques Shanghai sur une palissade dans la ruefresques Shanghai sur une palissade dans la rue

fresques Shanghai sur une palissade dans la rue

fresques sur une palissage dans la rue
fresques sur une palissage dans la rue

fresques sur une palissage dans la rue

Retour à l'accueil