En France, on est nombreux à demander des réformes pour libérer les forces vives de la nation (sic). Les lois restrictives, qui sont supposées protéger le salarié, sont d'un effet contraire : elles immobilisent.

   Le gouvernement Valls a définitivement enclenché des dispositions pour sortir de ce trou et pourtant (toujours et encore) les forces conservatrices de la Gauche socialiste freinent des quatre fers. Les jeunes inquiets pour leur avenir se sont joints aux sirènes de la protestation. 

   A une époque être socialiste signifiait porter des valeurs morales. Aujourd'hui les socialistes purs et durs comme ils cherchent à se présenter,  sous la houlette de Mme Martine Aubry, Maire de Lille, sont hors-champ, comme on dit au cinéma.Ils sont hors course. A côté de la plaque. C'est regrettable et préjudiciable pour l'avenir de la France.

   Dans un coin du  tableau, les medias nous montrent de temps en temps des start-up françaises qui innovent et propulsent un air frais à  la France. On en a vu certaines en Janvier dernier à Las Vegas. J'ai senti un enthousiasme qui fait plaisir. Le travail, l'intelligence, l'innovation étaient à l'honneur. Pendant quelques minutes on oubliait les Socialistes de la vieile garde, chaussés de godillots qui les empêchent d'avancer.

  Si le Parti Socialiste perd les élections présidentielles en 2017, c'est la droite qui fera passer une loi El Khomri, revu et corrigée, parce que la réforme du droit du travail est indispensable pour rester compétiteur face à la mondialisation de l'économie. Les Allemands l'ont fait, les Anglais l'ont fait, les Italiens l'ont fait....et j'en passe. Nous, grands seigneurs de de l'Europe, nous traînons les pieds et, comme toujours, nous changeons la France avec des années de retard.

   La bêtise est bien made in France et pas moyen de la délocaliser, personne n'en veut.

    A bon entendeur salut.

Retour à l'accueil