Pour vous en dormir, en cette nuit de Noël, j'ai choisi des chants grégoriens, croyez-moi après une bonne bouffe, il n'y a pas mieux pour s'endormir à table. 

 J'ai des idées fixes. Des obsessions. Le fait de vivre seul renforce certainemant. Je remarque certaines choses plutôt que d'autres. Le communautarisme me contrarie beaucoup. Je vois à quel point les communautarismes arment les populations. Ils leur donnent de "bonnes raisons" de tuer leurs voisins. Je suis particulièrement contrarié parce qu'il y a beaucoup de "braves gens" dans les communautaristes.  Je viens d'entendre une série d'émissions sur les Rois d'Afrique. Ils seraient des milliers à gérer leur territoire, en dehors des Etats-Nations. Le communautarisme frappe terriblement les Chrétiens d'Iraq, d'Egypte, et d'ailleurs...Sans aller si loin, en France, rien que le fait d'être satisfait de placer se logo de son département sur la plaque de sa voiture, est déjà du communautarisme.  Depuis que je possède une voiture, j'ai eu un véhicule immatriculé en Angleterre et au moins 13 immatriculations dans des départements différents en France métropolitaine. ma dernière immatriculation, comme la loi le permet, j'ai choisi la Guyane (973). Voilà jusqu'où va mon anti-communautarisme en matière d'immatriculation de mes véhicules automobiles.

Le communautarisme séparent les communautés. On reste entre soi. Hors de la communauté, point de salut. Dans certains lieux, celui ou celle qui cherche à s'individualiser risque gros. Les communautés ont leurs règles, les lois religieuses ont la peau dure. Dans certains lieux, seules les lois religieuses sont reconnues. Malheur à celui qui ne croit pas au même dieu ou qui ne croit en aucun dieu.

Même aux Etats-Unis où la liberté individuelle est au centre des préoccupations des Américains. Avoir une religion est un "MUST". Un fanatisme épouvantable qui dans certaines écoles américaines ont obligé les enseignants à enseigner des conneries sur l'origine de l'homme, sur l'évolution des espèces.

 

..............................................

 

Je tourne la page. On ne peut pas vivre toutes les heures de la journées avec des contrariétés. C'est pour ça que les humains ont créé des temps de distraction, de plaisir, de cha-cha-cha. Pour écarter le stress. J'aime bien ce mot. Je ne suis pas le seul. C'est un mot qui a les faveurs de tous les publics. Un mot générique.

Comme pression. "Evacuer la pression". En 1997, j'ai rencontré mon fils qui venait d'abandonner ses études d'architecture. Je lui ai demandé pourquoi avoir abandonné. Sa réponse : "trop de pression". Formule agréable à formuler. Mais, oh combien flou...

Une sorte de langue de bois. 

Les jeux sont aussi bien commodes pour échapper aux dureté de la vie. Je connais des personnes qui sont joueurs. Ils sont souvent divorcés. Pas vraiment facile d'épouser une joueur ou une joueuse. Le genre de personne qui s'échappe. On peut le retrouver là où on ne l'attend pas. Les jeux sont des grands mystères pour les non-joueurs.

  Je suis un non-joueur. Je me souviens avoir jouer aux billes, gamin, mais c'est tout. Je n'ai aussi jamais lu un livre pour passer le temps (livres de gare : polars ou science-fiction). Si, j'en ai peut-être lu trois ou quatre, dont "le troisième homme" de Graham Green et un Chandler, mais aucun Simenon. 

Je ne connais pas les règles des jeux de ballons, jeux d'échecs, de dames, dominos, cartes.....tout ça m'est inconnu. Mes soirées entre amis, c'étaient des conversations, jamais de jeux. 

  Je n'ai rien contre les joueurs. Je connais d'ailleurs quelqu'un de très intelligent et très cultivé qui est très joueur. Il a fait beaucoup, dont des jeux de rôles et le go. 

 

................................

 

Ce texte devrait être sur mon blog le 24 décembre. Pour cette nuit de Noël vous devinez que je ne vais pas vous chanter des cantiques. Je voudrais, quand même vous souhaiter, cher(ère) blogueur (euse),  de bons moments en agréable compagnie. Moi, je serai au chaud en compagnie de moi-même....et ce n'est pas si mal, croyez moi. 

 

 

 

Retour à l'accueil