Le retour au bercail.
Le retour au bercail.
Voici la passerelle qui permet le passage entre la France et l'Allemagne au niveau de Huningue et Weil.

Voici la passerelle qui permet le passage entre la France et l'Allemagne au niveau de Huningue et Weil.

   Après quelques jours à Weil am Rhein et à Saint Louis, je suis content de rentrer au bercail. il me restera  les bruits que j'entendais de ma chambre d'hôtel de Weil. Le bruit métallique du tramway, les éclats de voix des passants et des fêtards et bien d'autres bruits impossibles à identifier. Trop de bruits tue le bruit, le silence est vite réclamé. Mais de ma chambre d'hôtel, j'aimais entendre ces bruits de rue qui m'étaient très agréables. Ils étaient ma petite musique avant de dormir.

   Même pendant la journée à Weil, ce n'est jamais un tintamarre assourdissant. En poésie et aussi pour la musique, les silences font partie du tout. Mais dans la vie d'un homme seul le silence peut être redoutable. Un de mes amis, qui vivait seul aussi, mettait une bouilloire sur le feu pour entendre du bruit.  ? La pensée doit pouvoir se fixer sur quelque chose. La télévision ou la radio sont allumées en permanence ou presque chez moi. Les medias me transmettent quelques informations de ce qui se passe dehors. Ce sont mes seuls outils qui m'aident à ne pas m'isoler trop du monde. Ils sont les seuls bruits de ma maison.

Le Covid 19 et les nouvelles mesures.

   Le 24 septembre, de nouvelles mesures de restrictions sont appliquées dans les grandes villes. Les bars, restaurants doivent fermer tôt en soirée ou ils  sont, tout simplement,  fermés toute la journée. Les commerçants et certains consommateurs sont furieux. Le risque que les attaques du virus dépassent les capacités d'accueil des hôpitaux ne les effraient pas. Les bars, boîtes de nuits et restaurants doivent rester ouverts même en cas d'épidémie dévastatrice.

Je ne peux que soutenir le gouvernement qui cherche à bloquer la propagation du virus. L'Angleterre, maintenant, fait la même chose que nous. Ce sont des décisions nécessaires mais désagréables, elles doivent être prises. Même si les jeunes ne se sentent pas concernés par la maladie, ils sont bien obligés de respecter le protocole décidé par les autorités. Les personnes qui protestent contre ces mesures de protection ne se rendent pas compte de ce que c'est que protéger les personnes et les biens, ils sont irresponsables. Ils oublient qu'ils vivent dans un ensemble, dans une collectivité. Ce genre de comportement  n'est pas imaginable dans un pays asiatique où les individus ont conscience d'appartenir à un ensemble et appliquent les règles pour préserver l'espèce. Cela fait bizarre d'écrire quelque chose comme cela, j'ai l'impression de parler de la vie des fourmis ou des abeilles. Les humains aussi doivent faire notre possible pour préserver la vie des humains.

   Les Français méritent des rappels à l'ordre. Dans une collectivité où vivent des individus la notion de volonté générale désigne ce que tout citoyen devrait vouloir pour le bien de tous y compris de son intérêt propre.(Jean Jacques Rousseau).

Il y a encore du travail à faire.

Le Festival du cinéma de Rémalard.

A quelques kilomètres de chez moi dans un petit village de 2000 habitants.

   Un festival qui s'appelle "Jeunesse tout courts". Que des courts métrages. C'est normal, les jeunes qui sortent des écoles de cinéma commencent par faire des courts métrages. C'est bien de les montrer au public. D'ailleurs comment reconnaître leur valeur si on ne les montrent pas au public ?

   36 films ont été retenus sur les 1706 visionnés. Beaucoup de jeunes veulent faire du cinéma... Hier, j'en ai vu 7, j'en ai trouvé 3 de bon. C'est vraiment difficile de faire du cinéma. Pour qu'un film soit agréable ou intéressant à regarder, il doit avoir un certain nombre de qualités. Je me souviens qu'au marché du film de Cannes (rien à voir avec les films sélectionnés en compétition) de nombreux distributeurs quittaient la salle de projection au bout de quelques minutes parce qu'ils étaient jugés trop médiocre pour être présentés en salle. De nombreux films ne sont pas exploités. J'ai trouvé un chiffre, en 2006, 4600 films longs-métrages ont été réalisés dans le monde. Combien de courts métrages ?

   Réaliser un court-métrage c'est  le Diplôme de Fin d'Etudes pour l'étudiant en cinéma. Le film est couvert d'imperfections, mais parfois, ce petit film est réussi et plaît au public. Peut-être le début d'une longue carrière ? Hier après-midi, j'ai vu 7 petits films dont 3 étaient pas mal faits et agréables à regarder. Est-ce pour autant que les autres sont vraiment nuls ? Même s'ils l'étaient, serait-ce une perte de temps et d'énergie pour toutes les personnes qui ont collaboré à sa réalisation ? Je ne le pense pas. Faire un film, même de quelques minutes est un excellent apprentissage à la vie. à la création. Tout comme faire une école des Beaux Arts ou encore faire des paniers en osier. Apprendre à fabriquer du réel et du  beau de surcroît, n'est pas une petite affaire. C'est quand on se frotte à cette épreuve que l'on voit mieux les difficultés pour créer. Comment ne pas admirer des films de Wim Wenders ou Robert Altman, et beaucoup d'autres.

Retour à l'accueil