Cannes séance de 22h30 en smoking, s'il vous plaît !

   Beaucoup de tra-la-la avec les nombreux appariteurs et vigiles, tout le long de la montée des marches extérieures et intérieurs. Mon costume de cérémonie doit servir de temps en temps sous peine d'être mangé aux mites...

   J'ai vu hier soir, en dernière séance "Rester Vertical" de Alain Guiraudie. Ce n'est pas un inconnu à Cannes. En 2013, il a obtenu le prix de la mise en scène pour " l'Inconnu du lac" dans Un certain regard.

   Cette année, avec Rester Vertical , je ne lui donnerais aucun prix, je ne l'aurais même pas sélectionné...

   Si vous voulez voir des gens qui ont une sexualité homosexuel plus que spécial, allez voir ce film, cela vous donnera peut-être des idées. Les images du Larzac n'ont rien d'éblouissantes. Pas un pet d'humour. La langue est basique. Le scénario manque de plans. On un l'impression de revoir les mêmes scènes. Je ne comprends pas pourquoi des spectateurs ont applaudi. 

Avis d'Alinos : film très distrayant. Allez le voir.

Avis d'Alinos : film très distrayant. Allez le voir.

Nous sommes le jeudi 12 mai 2015, 20h00

  Pour le 10 mai, jour de mon anniversaire, j'ai mangé un gateau acheté chez Picard, magasin de la classe moyenne française (...), j'ai aussi acheté une bouteille de vin blanc Gewurstraminer d'Alsace.  Pendant la nuit j'ai eu la bouche sèche...mon foie ne supporte plus l'alcool.

  Aujourd'hui j'ai déjà vu deux films du Festival, et j'ai une place pour la salle Lumière à 22h30 pour voir Rester Vertical de Alain Guiraudie. Je ne sais rien du film.C'est pas important. A Cannes, le principe est de voir les films, les bons et les mauvais. D'ailleurs les mauvais peuvent devenir des bons quelques années après.

  Je me sens un peu bizarre...j'enterre un ami de qualité (Alain Borrel) et j'ai le festival du cinéma à ma porte. Je vais voir les films parce la vie est plus forte que la mort. Alain serait bien de cet avis. Je vais aussi batailler pour honorer la vie jusqu'au bout.

  Cet après-midi j'ai discuté avec des jeunes allemands qui présentent un court métrage à Cannes. Je les ai invité pour partager un plat de spaghetti de l'amitiés. Je ne sais pas si ils viendront. La différence d'âge compte. On a 40 ans de différence. Ils vont prendre peur. 

(s'il vous plaît excuser les fautes , je ne relis pas.)

   Un nouveau festival. Avant le début des festivités, les connaisseurs pensent que ce sera un bon festival. Evidemment, Alinos va se débattre dans cette programmation importante. J'ai compté 141 films dans les différentes sélections, en mettant de côté le marché du film où des centaines de films sont présentés aux professionnels principalement. C'est quand même au marché du film que j'ai eu la chance de voir "attache-moi" de Pédro Almodovar en 1990. J'aimerais bien entrer de nouveau dans les salles du marché du film. Malheureusement les places sont bien gardées, n'y entre pas qui veut. Et j'ai perdu beaucoup de ma tchatche pour séduire les différents contrôles au bagou.

   Je me réjouis quand même de savoir que ma vedette idôle : Alèle Haenel présente un film réalisé par les Frères Dardenne, un film qui s'appelle "une fille inconnue". (Pour ceux d'entre vous qui avez oublié, en 2014, j'ai rencontré dans la rue Adèle Haenel, je lui ai parlé et j'ai même gardé ses bagages pendant qu'elle cherchait un taxi dans la rue. C'est rien qu'un petit plaisir de groupie.

Retour à l'accueil