Le marche thai.

 Dans ce pays, si different d'un pays europeen, j'ai peur d'oublier le spectacle qu'offre un marché forain.  C'est une  une experience unique. On y trouve tout ce que l'on y cherche.  Moi, j'y cherche la vie des hommes et des femmes qui donnent une ame a ce lieu parce qu'ils semblent heureux de leur  sort, parce qu'ils savent mettre en valeur les produits qu'ils vendent. Je ne vois pas dans leur regard de lassitude  ou quelque sentiment negatif. Je vois surtout de la fierte et de la joie de vivre. Ces hommes et ces femmes ne semblent pas jalouser les autres de leur niveau de vie. Je me ressource ici, parmi ces gens qui travaillent beaucoup en gardant un sourire d'enfant.

La visite d'un marche est une experience authentique. Tous ces paniers, ces pots, ces feuilles de bananiers renferment des tresors mysterieux,  a nous occidentaux. Cela va de la plante medicinale aux epices les plus colores.Les vendeuses sont fieres derriere leur etal. Elles regnent comme un pretre dans son eglise. Elles ne gagneront que quelques sous, cela leur suffira pour faire bouillir la marmite. Le supermarche va tuer ce petit commerce  et la magie qui va avec. Elles n'en savent rien, et c'est mieux ainsi.

Ce qui m'inquiete de l'organisation des marches ouverts en Thailande, c'est l'exposition des produits, comme la viande, le poisson, les oeufs, aussi, a ciel ouvert et pendant toute la journee. Ici, il n'y a pas de rupture de chaine de froid. Il n'y a jamais eu de froid. C'est peut etre l'aspect positif de la chose. Je n'en sais rien. Je n'ose pas regarder de trop pres l'etat de la marchandise. Cela serait certainement mal percu.  Les mouches font partie du package. C'est inclus dans le prix. La duree de vie pour un Thai (homme ? femme ?. je ne sais plus) est de 71 ans. Si on prend en consideration le condition d'hygiene, ce n'est pas trop mal.  Et puis, je mange tous les jours dans les cuisines de rue. Je n'ai pas encore ete malade. Et pourtant tout est fait dans la rue y compris la vaisselle.

 Boudha protege ses fideles. Et les touristes qui mangent leur cuisine.

A bientot

****

***

**

*

Retour à l'accueil