Que dire après la visite d'amis ? Cela doit vous rappeler,  à vous tous,  quelque chose. Dès qu'ils ont quitté la maison, entrés dans leur voiture, signés good bye  d'un regard, d'un geste de la main. 
On rentre à la maison. On s'assoit, effondré dans un fauteuil et on pense à  ces instants de bonheur, de partage, de rires. On reprend les sujets abordés : les évènements récents du Kenya, la vie sous les les cocotiers à Tahiti, le voyage envisagé à Los Angeles ou en Thailande. ...
 La vie. La vie encore. La vie renaissante.  Celle qui vous parfume. Celle qui nous rapproche des autres. Pas uniquement nos voisins proches mais aussi nos voisins, d'ailleurs. Ceux des lointains pays. Ces ombres qui passent trop vite à la télé.  Ces hommes, ces femmes qui ne vivent pas comme nous.  Comme une opération de magie, en  en voyageant on entre dans le reportage. Du spectateur assis, on entre dans le spectacle, dans l'image.On entre dans  l'évênement.
Merci de votre visite, mes amis. Nous avons  pétri  ensemble la pâte de la vie.

Nous avons cherché notre espace de liberté. Entre l'imaginaire et la réalité. L'espace que certains appellent "un passage" un non lieu. Un espace de rêve et de questionnement. Je pense au film de Pasolini : théorème.  Qu'est-ce qu'il a voulu dire, on se disait à la fin du spectacle.
C'est l'espace où le spectateur continue le film. La réponse est là logée dans dans chacun de nous. 


Le décolage de l'avion. C'est l'instant que je préfère. On n'est plus sur terre et pas encore dans les airs. En suspension dans l'espace, l'imagination excitée par le vrombissements des moteurs.

Reste à trouver notre avion de rêve. 


Bonne Année à Tous

Retour à l'accueil