Pour ceux qui ne le savent pas encore cette citation est de Nietzsche et il paraît que François Mitterand la citait souvent. Je l'ai entendu cet après-midi. Les hommes et les femmes qui ont eu ou ont encore des responsabilités doivent la citer souvent. Je ne connais pas de grands personnages politiques qui ont accédé aux responsabilités facilement et sans prendre des coups. (J'écarte évidemment les dauphins de toutes sortes qui attendent leur heure).


Mais il y a bien d'autres gens qui pourraient faire sienne de cette citation. Je pense aux  malades et grands blessés qui ont échappé à la mort. Cette proximité de la mort change un individu. Je pense aussi aux ex-otages qui ont vécu le chantage de l'exécution.  Personne ne  sort  indemme de ce genre de simulacre.

Je repense à Nietzsche que j'ai souvent essayé de lire sans jamais y parvenir. Il faut être plus  intelligent pour lire - comprendre- Nietzsche, que pour le citer.. je me souviens d'un cours "volé" (j'étais un intrus) de Yvon Belaval à la Sorbonne (en 1966) sur Nietzsche. Belaval prenait tout son temps pour  nous parler de Nietzsche. Par respect pour l'auteur, peut-être Le premier cours, il a écrit le nom de Nietzsche sur le tableau noir. Ils devait en avoir marre des étudiants qui écrivent Nietzsche n'importe comment. Un jour, en regardant par la fenêtre,  il est parti dans une digression sur les ouvriers du bâtiment. Du spectacle.

De Nietzsche, je ne comprenais pas grand chose. J'aimais sa réputation. On parlait de Nietzsche avec respect et crainte. Les Nazis aimaient Nietzsche, cela me faisait plus peur encore. Mais j'entendais que des profs de philo, et pas les derniers des cons, savaient enseigner la philo aux élèves de terminal en leur faisont aimer Nietzsche. J'étais impressionné. Chez Nietzxche, j'aimais surtout les titres de ses  livres : ecce homo, ainsi parlait Zarathoustra, par delà le bien et le mal, le gai savoir. Une merveille ces titres !   Il y a certains auteurs qui restent toujours d'actualité. Ils réapparaissent,  comme une nouvelle ouverture de rideaux à la fin du spectacle. Je pense à  Rousseau, Montaigne. Des moralistes surtout, qui nous rappelle à l'ordre quand c'est nécessaire.

Oui, François Mitterand devait aimer Nietzsche.

 

&&&&&&&&&


 

 

  Sortie de secours.

 
Ma jeune voisine Camille m'avait pourtant prévenu. Vous pouvez pas fermer la porte avec une clé dans la serrure à l'intérieur.
Sinon vous resterez coincé dehors même si vous avez une clé avec vous. J'avais entendu de pareilles histoires d'amis de Paris  qui m'ont raconté avoir utilisé des clichés de radiographie pour ouvrir la porte. Mais tant que vous n'êtes pas dans cette situation, c'est de la théorie.Quand on se trouve dehors de chez soi, sans argent, sans téléphone, sans radiographie. On se sent con et on est mal.
  Dans un premier temps j'ai trouvé une bouteille d'eau  plastique que j'ai essayé d'applatir  avec un couteau de cuisine emprunté à une voisine. Ca n'a pas marché. Les portes ne se laissent pas faire comme ça. Je me suis ensuite porté devant l'immeuble dans l'espoir de voir passer devant moi une nacelle d'entreprise. vous savez ces trucs télescopiques que l'on déploie et qui  remplacent les échelles. Je me voyais déjà dans une de ces nacelles pour accéder à mon balcon au 2ième étage. La porte-fenêtre du balcon était ouverte. Mais pas de nacelle salvatrice. Je me suis résigné à chercher un Centre de radiologie pour récupérer des clichés. J'en ai trouvé un à 5 mn de chez moi. C'est quand même pratique d'habiter en ville. Le personnel de de l'établissement n'a pas fait de  difficultés pour m'en donner deux. Ces dames étaient quand même perplexes à l'idée de pouvoir ouvrir une porte avec l'aide d'une de leurs radios.
  Le premier essai d'ouverture de la porte n'a pas été concluant. Je pense que je manquais de détermination. Je suis redescendu dans la rue. Toujours pas de camion-nacelle en vue. La mort dans l'âme, je suis remonté pour un deuxième essai. Là , j'ai mis "tout ce que j'avais" (comme disent les sportifs) pour bousculer le mécanisme de fermeture. La porte a du sentir ma détermination et a cédé. Je n'en revenais pas de voir la porte s'ouvrir. J'ai jamais eu autant de plaisir de voir une porte s'ouvrir. J'avais la main meurtrie, mais quelle satisfaction !

 

                                                    &&&&&&&

 


 

Vu de ma fenêtre ce Vendredi 18 Juin

L'appel du 18 Juin
Les innondations dans le Var
Le renforcement de l'Europe
La Coupe du Monde de Football



L'appel du 18 Juin.

Je garde le souvenir de mon père qui traitait De Gaulle de planqué parce qu'il était parti à Londres à la capitulation de la France. C'est tout ce que je savais de De Gaulle quand j'étais minot. Mon pauvre père, lui a continué à gérer la cantine de l'usine Guilleminot occupée pour que les ouvriers et les Allemands puissent prendre leur repas. Ce n'était pas là un acte de résistant devant l'occupant.
Aujourd'hui on est en pleine euphorie pour fêter le 70 ième anniversaire de l'appel du 18 Juin. C'est pas mal de fêter l'esprit de résistance et oublier la capitalisation et la collaboration. C'est utile pour redonner le moral "politique" aux Français. Tous les historiens entendus à la télé hier soir étaient d'accord pour vanter le Grand Homme. C'est bien. Ils ont quand même ajouté que peu de résistants  l'ont rejoint. Ils  n'étaient  que 300 militaires  à Londres pour  le défilé du 14 Juillet 1940. C'était une  période bien trouble, il fallait être intuitif pour savoir quoi faire tout de suite. Certains n'ont pas hésité, alors que d'autres ont attendu la fin de la guerre pour être gaulliste...

Saint Louis 20h15, j'ai vu que la ville de Saint Louis avait organisé quelque chose pour le "18 Juin 1940" avec remise de diplôme de combattants à quelques anciens  de la deuxième guerre mondiale. J'ai eu eu droit à quelques belles paroles officielles. Rien de bien méchant. Monsieur Jean Ueberschlag, le Député-Maire de la ville a bien géré son affaire. Les anciens combattant, en même temps que De Gaulle, étaient mis à l'honneur. J'ai vu dans leur regard qu'ils étaient un peu sonné d'émotion (et de fatigue peut-être aussi). Je les ai revu au pot tricolore en mairie. En fin de vie, ils appréciaient ce souvenir officiel de l'engagement de leur jeunesse.

 

ALIM0078-copie-1.JPG

 

 

 

 

 


Les inondations dans le Var
C'est dramatique. Mais avant, il y a eu Vaisons la romaine, Nîmes, la Vendée, Abbeville, et bien d'autres lieux où les habitants ont tout perdu alors qu'il était tout à fait possible de d'éviter ça. Peut-être pas à 100%, mais tout de même...Les responsables politiques doivent prendre les décisions qu'il convient pour permettre aux pluies torrentielles de s'écouler quand elles arrivent.
Les braves gens ne sont ni urbanistes, ni météorologues. Quand on leur délivre un permis de construire, ils font confiance. Pareil pour le camping dans le lit d'une rivière., ils font confiance. J'ai l'impression que cet historiques de catastrophes naturelles n'est pas suffisant pour faire admettre certaines réalités. Les simples citoyens comme les reponsables politiques croient au principe de la loterie. Le calcul de probabilités. Ils savent que cela peut arriver, mais pas chez eux,pas pendant qu'ils sont là. C'est comme les accidents automobiles. 5000 ou 10000 morts par an en France. Cela ne les impressionne pas du tout. tant que les victimes ne sont pas des membres de leur famille.
Alors on laisse courir. A quand et où la prochaine catastrophe naturelle (prévisible) ???

 

 

&&&&&

 

Le renforcement du pouvoir polique
et économique européen


Les autres évènements politiques et sportifs de la semaine ont en partie gommé ce qui s'est dit à Bruxelles.
L'Union Européenne a décidé de créer un "gouvernement économique commun" pour renforcer la gestion d'une politique économique commune.  C'est une nouveauté. On avance vers la création d'un pays nouveau "L'Union Européenne". Les Américains ont mis aussi beaucoup de temps pour créer l'Unité Américaine. Lutter contre les égoïmes des Etats n'est pas chose facile. L'Allemagne ne veut pas payer pour la Grèce, La Flandre pour la Wallonie, etc...
On commence à parler d'élections européennes pour choisir un Président à l'Union Européenne. On progresse vers une véritable Europe et je m'en réjouis.

 

&&&&&

 

 

La coupe du Monde de Foot 2010

 
La frénésie football va tomber en France avec l'incapacité de l'équipe de France de marquer des buts (et d'éviter d'en prendre).
Le monde du foot dépasse le monde du sport. On ne fait pas tout un patacasse pour le basket, ou l'escrime, le judo et le canoë-kayak, et pourtant ceux qui pratiquent ces sports ont autant besoin de l'estime et de la reconnaissance de leurs contemporains. Le foot, c'est autre chose, que les gens aiment et que je déteste....Ils aiment les rassemblements gigantesques, des attroupements de 40 000 spectateurs qui partagent un spectacle bariolé lequel donne droit aux déguisementx, aux cris et aux excès de toutes sortes. Le défoulement autorisé est pour beaucoup ce qu'ils appellent une fête, je vois ça comme un  exutoire pour déverser les trop pleins de toutes sortes...Je n'aime pas trop ça. Les grands mouvements de foules me font peur.J'arrête là l'expression de ma contrariété pour ne pas gêné les vrais amateurs de foot, qui sont, je le sais, en partie d'accord davec moi.


Retour à l'accueil