Jean Ferrat est mort.

Il est 14h35, ce samedi, j'entends sur France 2, Michel Drucker qui annonce la mort de Jean Ferrat. Je ne suis pas un fun de musique, mais la mort de Jean Ferrat me fait quelque chose. Il était plus qu'un troubadour, il était la voix des chanteurs-poètes, il était proche des petits et des honnêtes gens. Il était cette parole qui calme et réconforte. Il était l'honnêteté et l'honneur, la simplicité et l'amitié.

Il était l'ami qu'on aurait aimé avoir.

 

 

**

aDSCN0519

Ces tableaux vous donneront, je crois, une idée 

de la peinture de Matta.

si vous ne la connaissez pas déjà.

     

*

 

 Ma visite de Baden Baden.

  Je vous mets le lien pour le site officiel de Baden Baden ~~link~~ si vous avez des vélléités de visite. Personnellemen, je suis tombé sous le charme de cette petite ville, avec son parc, sa rivière, ses vieille ville...et ses musées (pas vu les établissements de bains).

  La visite de l'exposition Roberto Matta au musée Frieder Burda en  valait la peine. Ce peintre a vécu jusqu'à 91 ans (comme Picasso). Bel âge pour un artiste qui n'a jamais cessé de créer. D'après ce que j'ai compris des explications des spécialistes. Matta se sentait très "socialisé" et aimait s'investir dans la vie sociale de son époque. De gauche, il a même un jour sorti une toile d'un musée pour l'accrocher sur un mur d'une usine dont les ouvriers étaient en grève. L'histoire ne dit rien sur l'impact que cette oeuvre a pu avoir sur les évènements.

  Je voudrais faire maintenant un commentaire sur le déroulement de la visite. Notre groupe,  25 personnes, a bénéficié d'une guide du musée. Une jeune femme allemande qui maîtrisait fort bien la langue française. Son commentaire était rédigé. Impeccable. Elle nous a aussi parlé sans notes. Elle est restée très objective dans ses explications, nous montrant certains détails qui auraient pu nous échapper.l Mais jamais, elle n'a fourni d'explications personnelles sur ce que l'on "devait" penser d'une oeuvre. Sa présentation ne me déplaisait pas. Comment analyser un peintre surréaliste comme Matta ? Ses tableaux sont plein d'objets placés en ordre dispersé. Il faudrait être au moins psychanalyste pour tenter de donner un sens à tout ce bric-à-brac. Et d'ailleurs, elle constituerait une explication parmi les autres.

  Notre accompagnateur de Saint Louis, présent au musée,  avait une tout autre approche, et, à plusieurs reprises, a gêné notre jeune guide allemande avec des explications supplémentaires. Naturellement, nos deux spécialistes n'avaient pas la même conception de la lecture que l'on peut faire d'une oeuvre d'art. L'Allemande nous aidait à "mieux voir" les oeuvres, tout en nous laissant le choix de la lecture que l'on pourrait en faire, nous, visiteurs d'un jour. Alors que notre accompagnateur français remplissait les salles de l'exposition de ses explications nombreuses et détaillées. En fait, il nous renseignait sur ce que lui pensait des oeuvres de Matta, en historien de l'art. Et comme, il est un monsieur à la culture solide, et parfois débordante, nous étions envahis d'explications difficiles à comprendre et, plus encore, à mémoriser.

   Comme pour l'exécution d'une oeuvre musicale où les musiciens sont sur un plateau pour mettre en valeur une création, un guide d'un musée doit rester en retrait de l'oeuvre qu'il présente. Il est inutile de montrer son érudition pour être efficace auprès du public que l'on sert.L'oeuvre parle d'elle-même. Un bon guide doit jouer un rôle de facilitateur à l'approche de l'oeuvre, et guère plus. C'est déjà beaucoup. Cela demande une certaine maîtrise de soi pour ne pas en dire plus que nécesaire. Le visiteur du musée, quand il fait appel à un guide, c'est pour mieux découvrir les oeuvres présentées. Il n'a pas fait le déplacement pour écouter l'histoire de la peinture, avec des commentaires - qui valent ce qu'ils valent...Il existe d'excellents livres pour ça que l'on peut consulter tranquillement à la maison.

  La visite d'un musée, c'est la découverte d'une oeuvre, présente devant vous. Elle a été placée là pour être vue, apréciée à sa juste valeur (au mieux). Le guide, quand il est présent, est là en soutien, il doit rester discret pour ne pas nous gêner dans la relation que l'on peut avoir avec l'oeuvre présentée. Il ne doit surtout pas se placer entre l'oeuvre et nous, avec des explications qui risquent de nous embrouiller.

 

**

 

Préparatifs au prochain voyage à Beijing (Pékin) 

et à Vladivostok (Russie)

  L'obtention des visas pour la Chine et la Russie s'annonce périlleux. Les Chinois demandent beaucoup de papiers (comme une preuve de ressources).Ils ont peut-être déjà trop de migrants européens !  Peut-être qu'un jour, quand l'Europe sera au bout du rouleau, la vieille Europe se tournera vers la Chine ?  Les Russes, eux, ne veulent pas de touristes "errants", ils demandent une confirmation par fax du "voucher"  du bon, de l'hôtel où on a réservé. et bien d'autres choses dont je vous épargne le détail. Si je ne parviens pas à faire les dossiers, je ne pars pas.Je me ferai rembourser une partie de mes billets d'avion (les taxes sont remboursables). 

  J'ai beaucoup de mal à supporter ces restrictions aux frontières. Déjà à Hong Kong, les Chinois ont, depuis les Jeux Olympiques de 2008 mis des restrictions sur les visas de Shenzhen de trois jours. La France n'est pas très apréciée dans le pays de Confucius...Et ce n'est peut-être pas beaucoup mieux chez Poutine. Seul Monsieur Depardieu est épargné. Je lui souhaite longue vie dans le pays du Bolshoi.


**

 

Les sondages politiques

Je n'aime pas trop les sondages politiques. Ils ne me renseignent pas vraiment. Il suffit de trois ou quatre sondés qui changent d'avis (généralement ceux qui changent d'avis comme de chemise) sur un candidat pour que cette info passe au journal de 20h. Et puis c'est toujours pareil. Le nouveau gouvernement perd toujours beaucoup de voix quelques mois après les élections. Quelques Français sont déçus par leur candidat. Dans cette période de crise, comment pouvaient-ils s'attendre à des augmentations de salaire ou à des créations d'emplois ? Les économistes disent et redisent que redresser l'économie européenne prendra du temps, des années. Je regrette cette impatience. 

Dans les sondages, les personnalités politiques écartées des affaires ont toujours les faveurs du public. Ségolène Royal et Martine Aubry remontent dans les sondages, paraît-il. O nostalgie...quand tu nous tient ! Et dès qu'ils sont de nouveau aux affaires,on les descend en flèche. De la bougnagna que ces sondages.

 

**

 

 

 

Actualités

  Comme moi, vous avez dû voir cette info venant d'Egypte. Une jeune fille de 19 ans s'est photographiée à poil et qui a mis la photo sur internet. C'était osé et très dangereux. Mais peut-être pas inutile aux luttes de libération de la femme dans ce pays. Cette jeune femme n'a certainement pas mesuré qu'elle se mettait en danger. Les réations des musulmans ont été terribles. Certains voulaient sa mort, d'autres, lui retirer sa nationalité égyptienne, etc...L'islam est une religion qui engloutit plus libère les hommes et les femmes. Les habitants ne peuvent pas exprimer d'opinion personnelle, sous peine de sanction immédiate. Je me demande même si il leur en reste une. La pensée unique a des vertus évangéliques. Comme dans les anciens 'pays de l'est". 

  En fait, cette jeune Egyptienne a réussi (pour l'instant) a sauver sa peau en acceptant l'accueil de la Suède.  Ce pays, en plus de sa protection, lui a attribué une bourse pour faire des études de cinéma. Cela tombe bien, c'est ce qu'elle souhait faire ! Bravo la Suède.

 

 

****

***

**

 

Retour à l'accueil