Mon vieux pot Yves, un ancien des années 60 nous joue du didgeridoo (instrument aborigène).

Mon vieux pot Yves, un ancien des années 60 nous joue du didgeridoo (instrument aborigène).

Vendredi 8 Juillet 2016 15h30.

  Il y  a quelque temps, je me plaignais du mauvais accueil des commerçants en France. Je m'aperçois aujourd'hui que j'ai eu la main lourde. La Normandie, de Cherbourg à Carolles (lieux que je viens de visiter), en Manche. Dans ce département, je n'ai rencontré que des commerçants patients, souriants et aimables. Les commerçants ont compris que le bon accueil est la meilleure parade contre le  mauvais temps, qui parfois, obcurcit les paysages normands.

   Cette fois-ci, je suis allé à Cherbourg où j'ai été reçu par des amis qui recevaient leurs parents en dépannage, le père bientôt âgé de 99 ans m'a beaucoup impresionné. Ils faisait encore ses promenades dans le jardin aidé de son déambulateur à roulettes. J'ai aussi partagé de délicieux moments de fous rires quand on a parlé allemand ensemble. Il s'est souvenu de ses cinq années de captivité en Allemagne.

Maison  du biscuit à Sortosville. Allez-y. Le créateur de ce magasin mérite tous les honneurs.

Maison du biscuit à Sortosville. Allez-y. Le créateur de ce magasin mérite tous les honneurs.

Xavier Houssin  photographié par Alinos le 4 juillet 2016 (reproduction interdite !)

Xavier Houssin photographié par Alinos le 4 juillet 2016 (reproduction interdite !)

    J'ai vu des anciens collègues de travail et des amis de jeunesse.  C'est agréable de voir que l'on est encore de ce monde. A nos âges, on échange sur nos bobos. A 60, 70 ans, on commence à connaître les joies et les tristesses du temps qui passe. Personne ne se plaint vraiment à condition de ne pas trop souffrir. "La vieillesse est un naufrage" Chateaubriand, plagié par beaucoup.  Quand la vieillesse n'est pas encore un naufrage, elle est toujours  synonyme de "gros temps".

   C'est l'usure qui nous informe le plus  sur le temps qui passe. L'enfant se languit de grandir pour faire comme "les grands". Pour lui le temps qui passe, c'est du bon temps, l'anniversaire fêté comme  une victoire. Comme c'est bon de grandir !

@@@@@

   Dans mes visites, j'ai réussi à rencontrer Xavier Houssin, critique littéraire et écrivain domicitié à côté de Granville. Je l'ai déjà écrit ici, j'ai récontré Xavier quand il n'était pas encore un écrivain reconnu. Il y a près de 40 ans en arrière. Il avait écrit et publié des poésies de jeunesse. A propos de poésie, il vient de publier un nouveau livre : "L'herbier des rayons" Editions Caractères. Je suis à chaque fois ravis de le revoir. Et puis.....il faut le dire.....je suis ravi de rencontrer, en tête à tête un écrivain de son vivant. Je ne sais pas si je me fais comprendre. Il y a quelques années, je me suis trouvé par hasard à Patagonia dans l'Arizona, petit village proche de la frontière mexicaine, je savais que Jim Harrisson habitait ce village. Je n'ai pas osé aller jusqu'à son ranch. Il est mort cette année à 78 ans. Je regrette ma timidité. Je risquais de me faire jeter dehors avec ses chiens à mes trousses. J'ai perdu un souvenir de plus à mon cycle de vie. On regrette souvent de ne pas avoir "oser". C'est une faute de ne pas oser.

   Je suis hébergé par le Mc Donald de Granville. La WiFi fonctionne bien. la musique est bonne. Le personnel attentif et serviable. Je suis comme un coq en pâte, il me manque une prise électrique pour être complètement comblé, pour cette raison je ne vais pas trop m'attarder sur le blog cette semaine.

Papi Emile, 99 ans,  fait encore de la résistance après 4 années de captivité en Allemagne !

Papi Emile, 99 ans, fait encore de la résistance après 4 années de captivité en Allemagne !

Retour à l'accueil